Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 15:24

Saint Eloi

   Eloi est né à Chaptelat dans le Limousin vers 588. Sa popularité a passé les siècles grâce à la fameuse chanson qui le met en situation avec Dagobert Ier. Eloi apprend à Limoges le métier d¹orfèvre, puis vient exercer son art à Paris. Bobon, trésorier de Clotaire II lui passe alors commande d¹un fauteuil royal. Eloi, avec la masse d¹or qu¹il avait reçue réussit à en fabriquer deux. L¹habileté comme l¹honnêteté révélées par ce geste, lui vaut sa fortune : Clotaire en fait son orfèvre attitré et son Maître de la Monnaie, l¹une de ses premières charges.
   Lorsque Dagobert succède à Clotaire II, il conserve Eloi dans sa charge et lui commande la décoration des tombes de sainte Geneviève et de saint Denis. Il réalise aussi des châsses pour saint Germain, saint Piat, saint Séverin, saint Martin et sainte Colombe. Il devient également le conseiller de Dagobert, surnommé le " Salomon des Francs ", qui ne prenait aucune décision importante sans le consulter et, bien qu¹encore laïc, fonde des monastères à Solignac, dans son pays d¹origine, et à Paris, le monastère Saint Martial de la Cité, première abbaye de femmes.
   Après la mort de Dagobert, Eloi est ordonné prêtre et deux ans après, le 13 mai 641, il est sacré évêque à Rouen par Dieudonné, évêque du Mans. Il succède à saint Médard au siège épiscopal de Noyon-Tournai, poursuit l¹¦uvre d¹évangélisation de la Frise et continue de fonder des abbayes à Tournai, Noyon et Saint-Quentin.
   Il meurt le 1er décembre 660. Apprenant qu¹il allait mourir, la reine détrônée sainte Bathilde, qu¹Eloi avait assistée dans ses épreuves, quitte son abbaye de Chelles pour le rejoindre à ses derniers instants, mais elle n¹arrive que le lendemain de sa mort.
   D¹après H. Pourrat, Eloi a fait rédiger la loi franqque avec de beaux règlements sur le respect de la femme, l¹honnêteté du mariage, l¹ordre des successions. Il a poussé son roi à organiser la cité, à la mettre sous la lumière des Evangiles.
    Son peuple, il l¹a façonné pour le donner à Dieu. Un peuple formé lui aussi à ses devoirs d¹état par le métier, formé par la famille et par l¹église aux grandes m¦urs, amené à la santé, à l¹aisance, à la joie, un peuple libre, net, doux, éclatant comme l¹or. Des man¦uvres en faire en faire des artisans. Et d¹abord par les progrès du bon ouvrage. Ainsi du fer à cheval, récemment inventé ;bientôt on inventera le collier d¹attelage, de sorte qu¹on pourra mieux charger les bêtes et décharger les esclaves, voire se passer des esclaves. Par l¹atelier, par la maison, par la paroisse, par la famille, par le travail, par la patrie, saint Eloi va changer la vie.
   Il a été bien fêté, saint Eloi par tous ces rudes manieurs de marteau, et même aujourd¹hui, il n¹est point oublié. Saint Eloi a su mettre de côté la crosse et le marteau, la foi et le travail. Au XIXème siècle, au temps de la locomotive à vapeur, il est devenu le patron des cheminots. Il est aussi le patron des orfèvres, des laboureurs, des vétérinaires, des selliers et des carrossiersŠ et des mineurs.
Le livre des Bannières p. 198
Association pour le Xve centenaire de la France


Saint Eloi ­ Fête le 1er décembre

   Né à Chatelac près de Limoges (Haute-Vienne), Il vécut de 588 à 660. Il exerça d¹abord le métier d¹orfèvre et devint bientôt conseiller influent du roi Clotaire II, puis de son fils Dagobert Ier (ce qui l¹a rendu célèbre par la chanson populaire). En 640 il devint prêtre et plus tard évêque et confesseur de Noyon ­ Tournai. Il évangélisa les régions d¹Anvers, de Gand et de Courtrai (Belgique) et fonda l¹abbaye de Solignac. Il est le patron des orfèvres, des maréchaux, des forgerons, des charrons, des vétérinaires, des couteliers, des chaudronniers, des mineurs, des serruriers, des horlogers, des carrossiers, des batteurs d¹or, des horlogers, des carrossiers, des batteurs d¹or, des monnayeurs et des plombiers. Enfin, il est invoqué pour les guérisons des fractures provoquées par un coup de pied de cheval.

Prière à saint Eloi

Saint Eloi, toi l¹intendant fidèle que le Seigneur a comblé d¹un admirable esprit de travail, de loyauté et de miséricorde, obtiens-nous de savoir, comme toi, être présents aux soucis et au labeur des hommes et témoigner ainsi de l¹Evangile de Jésus-Christ qui vit avec le Père et l¹Esprit Saint pour les siècles des siècles. Amen.

Prière de saint Eloi

" Souvenez-vous, Seigneur, que ma vie n¹est qu¹un souffle et un peu de vent ; pardonnez-moi, mon Dieu, car mes jours ne sont qu¹un pur néant. C¹est contre vous seul, mon cher maître, que j¹ai péché ; ayez pitié de moi selon votre grande miséricorde"

Maxime de saint Eloi
" Pour juger de la vie d¹un homme, il faut en observer la fin "



Dernière prière de saint Eloi

" je vous prie, divin Pasteur, de donner à ce peuple que je vais quitter un père selon votre c¦ur, et de l¹environner vous-même de votre miséricorde ; soutenez-le de votre protection ; guidez-le par vos inspirations, et ne cessez point de le conduire par la voie des commandements " ;
"  Seigneur, laissez maintenant aller votre serviteur en paix, et n¹entrez point en jugement avec moi ".

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Eloi
commenter cet article

commentaires