Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 22:36

        Né à Castiglione (Lombardie, Italie) en 1568.

Frère jésuite et confesseur.

Il consacra sa vie aux malades et mourut à Rome (Italie) en 1591 lors d’une épidémie.

C’est le patron des collégiens et de la jeunesse catholique.

Béatifié quatorze ans après sa mort, il sera canonisé en 1726 par le pape Benoît XIII qui le proclamera patron de la jeunesse, ce qui sera confirmé de nouveau par Pie XI en 1926

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Louis de Gonzague
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 22:33

 

            O très glorieux et très aimable Saint Louis, moi ………….. humblement prosternée à vos pieds, je vous choisis aujourd’hui pour mon protecteur et modèle.

 

            Daignez jeter sur moi vos regards pleins de bonté, prenez mon cœur, gardez-le de tout mal et offrez-le à Jésus et à Marie, afin qu’après avoir pendant ma vie imité vos vertus, je puisse avec vous, dans le ciel, louer et bénir éternellement mon Dieu.

 

Ainsi soit-il.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Louis de Gonzague
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 22:30

 

« Très Sainte Vierge Marie, nous croyons et confessons votre Sainte et Immaculée Conception, pure et sans tache.

Ô très pure Vierge, par votre pureté virginale, votre Conception Immaculée, votre glorieuse qualité de Mère de Dieu, obtenez donc de votre cher Fils, le Bel Amour, une grande pureté de cœur, de corps et d'esprit, et ce, par l’intercession toute spéciale de Saint Louis de Gonzague, toutes les personnes tombées dans le péché de l’impureté, de la luxure et de l’immoralité !

Ainsi soit-il. »

_________________________________________________________________

 

Prière

 

O saint Louis ! vrai miroir des vertus angéliques, quoique votre indigne serviteur, je vous recommande d’une manière particulière la chasteté de mon âme et de mon corps, je vous conjure par votre pureté angélique de me recommander à Jésus-Christ, l’agneau sans tache, et à sa très sainte Mère, la Vierge des vierges ; préservez-moi de tout péché ; ne permettez pas que je tombe jamais dans aucune faute d’impureté, mais quand vous me verrez en tentation ou en danger de pécher, éloignez de moi toutes les pensées, toutes les affections impures ; et, réveillant en moi le souvenir de l’éternité et de Jésus crucifié, imprimez profondément dans mon cœur le sentiment de la sainte crainte de Dieu ; enflammez-moi du divin amour, afin qu’en vous imitant sur la terre, je mérite de jouir de Dieu avec vous dans le Ciel.

Ainsi soit-il.

 

Pater Noster, Ave Maria.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Louis de Gonzague
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 22:26

 

Saint Louis de Gonzague naquit le 9 mars 1568, d'une famille princière d'Italie. Avant sa naissance, sa mère, en danger de mort, avait fait vœu de consacrer son enfant à Notre-Dame de Lorette, si elle obtenait une heureuse délivrance. Le père de Louis, qui songeait à la fortune de son fils, l'envoya successivement chez plusieurs princes mais Dieu, qui avait d'autres vues, voulait ainsi montrer ce jeune saint aux cours d'Europe, pour leur faire voir que la piété est de toutes les conditions, et l'innocence de tous les âges. Dans ces milieux mondains où il vivait Saint-Louis-de-Gonzague.jpegcomme n'y vivant pas, ses progrès dans la sainteté furent surprenants. A huit ou neuf ans, il fit le vœu de virginité perpétuelle. Sa délicatesse était si angélique, que jamais il ne regarda une femme en face, pas même sa mère. Jamais il ne permit à son valet de chambre de l'aider à s'habiller, et sa pudeur était si grande, qu'il n'osa même pas lui laisser voir le bout de ses pieds nus. Vers l'âge de onze ans, il fit sa Première Communion des mains de Saint Charles Borromée. A seize ans, il se décida à entrer dans la Compagnie de Jésus.

 

Peu de vocations ont été aussi éprouvées que la sienne : son père fut pour lui, pendant quelques temps, d'une dureté sans pareille, mais il dut enfin céder devant la Volonté de Dieu, et Louis entra au noviciat des Jésuites, à Rome. Il y parut dès les premiers jours comme un modèle digne d'être proposé aux plus parfaits. On vit en lui un prodige de mortification, un ange de pureté, une merveille d'amour de Dieu. La seule vue de Louis dissipait chez les autres les plus violentes tentations de la chair. Jamais il n'avait ressenti la concupiscence charnelle, et malgré cela il était cruel pour son propre corps à l'égal des saints les plus austères. Obligé par ses supérieurs, pour cause de santé, à ne pas se laisser absorber dans la pensée de Dieu, il devait s'écrier souvent, emporté par l'amour au-delà de l'obéissance : « Éloignez-Vous de moi, Seigneur ! ». Louis reçut du Ciel l'annonce de sa mort et fut bientôt victime de sa charité pendant la peste de Rome, le 21 juin 1591. Son premier miracle après sa mort fut la guérison de sa mère, à laquelle il apparut souriant et resplendissant de gloire. Ce fut le signal d'une dévotion qui fut récompensée par de nombreux prodiges.

 

La béatification eut lieu sous le Pontificat de Paul V, verbalement le 21 mai 1605, avec confirmation écrite le 19 octobre de la même année. La canonisation fut décrétée par Benoît XIII, le 26 avril 1726, et proclamée solennellement le 31 décembre suivant. Le 21 juin 1925. Saint Louis de Gonzague a été déclaré par Pie XI « Patron céleste de toute la jeunesse chrétienne. »

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Louis de Gonzague
commenter cet article