Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:45

 

Démonstration de la prédication apostolique, 6-8 (trad. Verbraken / Orval)

 

« Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit »

 

Voici quelle est la règle de notre foi, voici ce qui fonde notre édifice, voici ce qui donne fermeté à notre comportement.

- D'abord : Dieu Père, incréé, illimité, invisible ; Dieu un, créateur de l'univers ; c'est le premier article de notre foi.

- Deuxième article : le Verbe de Dieu, Fils de Dieu, Jésus Christ, notre Seigneur ; il a été révélé aux prophètes selon le genre de leurs prophéties et selon le dessein du Père ; par son entremise, tout a été fait ; à la fin des temps, pour récapituler toutes choses, il a daigné se faire homme parmi les humains, visible, palpable, pour ainsi détruire la mort, faire apparaître la vie et opérer la réconciliation entre Dieu et l'homme.

- Et troisième article : l'Esprit Saint ; par lui, les prophètes ont prophétisé, nos pères ont appris les choses de Dieu et les justes ont été guidés dans la voie de la justice ; à la fin des temps, il a été répandu d'une manière nouvelle sur les hommes, afin de les rénover sur toute la terre, pour Dieu.

 

C'est pourquoi le baptême de notre nouvelle naissance est placé sous le signe de ces trois articles. Dieu le Père nous l'accorde en vue de notre nouvelle naissance dans son Fils par l'Esprit Saint. Car ceux qui portent en eux l'Esprit Saint sont conduits au Verbe qui est le Fils, et le Fils les conduit au Père, et le Père nous accorde l'immortalité. Sans l'Esprit il est impossible de voir le Verbe de Dieu, et sans le Fils on ne peut pas approcher du Père. Car la connaissance du Père, c'est le Fils, et la connaissance du Fils se fait par l'Esprit Saint, et le Fils donne l'Esprit selon le bon plaisir du Père.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Irénée
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:37

 

Père de l'Église grecque, évêque et premier théologien du christianisme.

 

« Saint Irénée est né en Asie Mineure entre 120 et 140; on ne sait pas avec sûreté comment ni quand il est mort. Auditeur de Polycarpe et des presbytres, homme d'une culture remarquable, il vint en Gaule avec des missionnaires, y répandre la foi catholique. Il fut ordonné par saint Pothin, évêque de l'Église de Lyon.

 

Les évêques d'Asie ayant condamné les Montanistes, Irénée fut député auprès du Pape Éleuthère, pour demander qu'on soit indulgent à leur endroit. Ce voyage lui évita, par ailleurs, d'être victime de la terrible persécution dont furent alors victimes les chrétiens de Lyon (177-178). Une seconde visite à Rome, beaucoup plus tard, le verra jouer de nouveau un rôle de pacificateur, quand il tentera d'empêcher le pape Victor de sévir contre les évêques d'Asie Mineure qui célébrent la Pâque le 14 nisan, comme les Juifs, au lieu de la célébrer le dimanche suivant, comme on faisait à Rome.

 

La plus grande oeuvre de sa vie cependant fut son apostolat contre les Gnostiques de la secte de Ptolémée (disciple de Valentin), contre lesquels il écrivit son livre, intitulé: Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur, qui, en plus d'une réfutation, est une synthèse des données fondamentales de la théologie chrétienne. Sa doctrine de la Trinité, confond les mythes gnostiques; sa doctrine de la Rédemption montre comment Jésus-Christ est le chef (la Tête) de l'humanité régénérée; il montre, de plus, comment l'Esprit-Saint, par la grâce, rend à l'homme la ressemblance perdue avec Dieu; il est enfin le grand théologien de la Vierge Marie, montrant que, par son obéissance, elle a réparé la désobéissance d'Ève.

 

Irénée est le premier auteur d'une Somme de théologie chrétienne, sûre de ses principes et capable d'en donner une démonstration impeccable dans un des cas les plus difficiles qui soient: celui de la confrontation avec la Gnose. Pour lui, toute spéculation chrétienne doit se régler sur le credo baptismal, tel qu'il a été conservé et transmis dans l'Église depuis les origines. Or, sur ce point, comme l'église de Rome rapporte la tradition des deux plus grands apôtres, Pierre et Paul, c'est sur cette église surtout que doit s'appuyer tout penseur chrétien:

 

Là, où est l'Église, là est aussi l'Esprit de Dieu; et là où est l'Esprit de Dieu, là est l'Église et toute grâce: et l'Esprit est vérité. C'est pourquoi ceux qui s'excluent de l'Esprit ne se nourrissent pas aux mamelles de leur Mère pour puiser à la source limpide qui coule du corps du Christ, mais se creusent des citernes crevassées (Jérémie 2, 13)... et boivent l'eau fétide d'un bourbier: ils fuient la foi de l'Église de crainte d'être démasqués, et ils rejettent l'Esprit, pour n'être pas instruits (Dénonciation etc. III 24, 1). »

 

Edmond Robillard, Saintes et saints de la liturgie canadienne et quelques Éphémérides de notre Histoire, Montréal, Maxime, 1999, p. 125.

 

Œuvres de saint Irénée de Lyon

Traductions françaises

 

Contre les hérésies. Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur (dès l'Antiquité, ce livre fut désigné sous le titre plus bref de Adversus Haereses, i.e. Contre les hérésies). Traduit par Adelin Rousseau. Paris, Cerf, 1984, 1 vol. Cette traduction est d'abord parue dans la collection « Sources Chrétiennes », en cinq forts volumes, accompagnée des textes latins et grecs, d'introductions et de notes explicatives.

 

Démonstration de la prédication apostolique. Nouvelle traduction de l'arménien avec introduction et notes par L. M. Froidevaux. Paris, Cerf, 1959. Coll. « Sources Chrétiennes » # 62. Nouvelle édition revue et augmentée par A. Rousseau. Paris, Cerf, 1995. Coll. « Sources Chrétiennes » # 406.

 

Éditions anciennes

 

Patrologie grecque, t. 7: Adversus Haereses L. I-V. Édité par Migne (texte de R. Massuet, 1734).

St Irenaei Lib. quinque adversus Haereses, t. I et II. Édité par W. Wigan Harvey. Cambridge, 1857.

Documentation

Audet, Thomas-André. Orientations théologiques chez saint Irénée. Le contexte mental d'une "gnosis alethes". Faculty of Theology of the Catholic University of America, Washington D.C., 1942.

Balthasar, Hans Urs von. La Gloire et la croix. Les aspects esthétiques de la Révélation. II. Styles, 1. D'Irénée à Dante. Paris, Aubier, 1968, pp. 27-84.

Comby, J. Aux origines de l'Église de Lyon: Irénée. Lyon, Profac, 1977.

Daniélou, Jean. «Saint Irénée et les origines de la théologie de l'histoire», Recherches de science religieuse, no 34, 1947, pp. 227-231.

Fantino, J. L'homme image de Dieu chez saint Irénée de Lyon. Paris, Thèses/Cerf, 1986.

Houssiau, A. La christologie de saint Irénée. Gembloux, Duculot, 1955.

Sesboüé, Bernard. Tout récapituler dans le Christ. Christologie et sotériologie d'Irénée de Lyon. Paris, Desclée, 2000. Coll. « Jésus et Jésus-Christ » # 80. Lire la recension du Bulletin de Littérature Ecclésiastique.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Irénée
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:35

Sur Internet :Site : www.JesusMarie.com

Allez sur la Vie des Saints

Allez sur « Les petits Bollandistes »

Nom du Saint : Irénée

Titre : Evêque de Lyon, Docteur de l’Eglise et Martyr

Tome VII

Fête le 28 juin (3 juillet)

de la page : 402

à la page : 416

Télécharger :

Imprimez à 100%

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Irénée
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:22

On sait peu de choses sur la vie d’Irénée. Il est originaire de Smyme en Asie Mineure, où il naît vers 130. Il y devient disciple de l’évêque saint Polycarpe, lui-même disciple de saint Jean. Il vient ensuite en Gaule et après la mort de saint Pothin, martyrisé avec sainte Blandine et les martyrs de Lyon en 177, il lui succède au siège épiscopal de Lyon. Il intervient auprès du pape Victor afin qu’il renonce à excommunier les chrétiens d’orient qui refusaient de célébrer Pâques à la même date qu’en Occident. On pense qu’il est mort martyr vers 202.


Il reste en revanche des ouvrages de saint Irénée qui attestent de sa très grande qualité de théologien. Le Cardinal Ratzinger l’a d’ailleurs qualité de « véritable fondateur de la théologie catholique ». La « Démonstration de la prédication  apostolique » est une sorte de catéchisme où toutes les vérités de la foi sont étayées par l’Ecriture sainte.


Son célèbre Adversus haereses, écrit contre les gnostiques et notamment contre Valentin, chef de file des différentes sectes gnostiques, est une réfutation en règle de « fausse science » que prétendaient enseigner les adeptes de cette hérésie. La rigueur de sa réfutation n’exclut cependant pas la charité à l’égard de ses adversaires. « Nous vous tendons la main de toute notre âme et jamais  nous ne cesserons de vous l’offrir », écrit-il. C’est également dans cet ouvrage que l’on trouve les premiers éléments de théologie mariale avecc le fameux parallèle qu’il établit entre Eve et Marie, car ce que la vierge Eve avait lié par son incrédulité, la vierge Marie l’a dédié par sa Foi » ; (Adversus haereses III, 22, 4).

 

Le Fils de Dieu par sa bénédiction a apposé le signe de sa Croix sur chaque chose. C’est Lui qui illumine les hauteurs c’est-à-dire les cieux. C’est Lui qui parcourt la longue étendue de l’orient à l’Occident, c’est Lui qui atteint l’immense espace du Nord au Midi, appelant à la connaissance de son Père, les hommes dispersés en tous lieux. » Saint Irénée.


«  LA GLOIRE DE DIEU C’EST L’HOMME DIEU VIVANT » Saint Irénée.


Le livre des Bannières Association pour le Xve centenaire de la France

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Irénée
commenter cet article