Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 22:28

Glorieux saint Michel, permettez que nous vous apportions l’hommage de notre reconnaissance, de notre vénération, de notre amour.

Préposé par l’éternel à la garde du Droit, vous avez rejeté dans les abîmes Satan et ses suppôts inclinant votre épée devant l’Homme Dieu et devant la Vierge qui devait enfanter et devenir la Reine des Anges.

Le peuple élu vous vit à sa tête lorsqu’il errait dans le désert et vous fûtes dans son exil son espoir et sa force.

Sur le berceau de l’Eglise héritière de la Synagogue tendrement vous avez veillé. Votre devise devint sa devise et depuis deux mille ans rien de grand ne s’est opéré dans son sein en dehors de son intervention féconde.

Baptisée la première des nations dans le sang du Christ, la France vous aima la première. Ainsi vous êtes vous ingénié à faire d’elle à votre image et à votre exemple le bon sergent de Dieu. Des champs de Tolbiac au sommet du Mont Tombe ; des sommets du Mont Tombe aux vallées de Domrémy ; des siècles reculés au temps où languit notre vie, vous avez écrit les meilleures pages de notre histoire. Aussi la France reconnaissante aujourd’hui comme autrefois vous honore sur la Montagne sainte, que vous avez choisie que l’Etranger ne foulât jamais en vainqueur où la Foi vous éleva votre temple le plus merveilleux et le plus célèbre.

Ajoutez encore à vos bienfaits, ô bon et puissant Archange et prenez officiellement sous votre garde tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes, nos personnes et nos  biens, nos familles et nos paroisses, nos évêques et nos prêtres.

Cette consécration solennelle, nous la voulons nationale et nous renouvelons, autant qu’il est en nous, le pacte séculaire qui lie la France au Prince des Anges.

Nous vous saluons, nous vous adorons, nous vous bénissons, mais de grâce défendez-nous dans le combat !

Les ténèbres du doute et de l’erreur nous envahissent de toute part : Archange de lumière, dissipez nos ténèbres !

Les volontés fléchissent et les courages chancellent : Archange victorieux, ranimez nos ardeurs et communiquez-nous la flamme qui fait les âmes justes et les peuples vaillants.

Les cœurs s’attachent à la chair et au sang : ô Séraphin sublime, arrachez-nous à la fange et portez-nous à Dieu.

Veillez tout spécialement sur nos foyers, où la foi et l’innocence subissent de si rudes assauts et commandez à Satan d’y respecter la paix et la vertu.

O saint Michel, gardez l’Eglise et son Chef auguste ; sauvez notre patrie !

Que le coeur Sacré de Jésus, que le Cœur Immaculé de Marie vous envoie vers nous, avec sainte Jeanne d’Arc et que le règne de Dieu s’établisse sur nous et sur le monde à jamais, pour qu’à jamais, ô grand Prévôt du Paradis, nous soyons associés à vos triomphes !

 

Ainsi soit il ! (50 jours d’indulgences).

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 14:00

Au témoignage du pieux archidiacre d'Évreux, M. Boudon, le plus ardent apôtre des saints Anges au XVIIe siècle. cette pratique de dévotion obtient "des grâces extraordinaires". Par elle, il a vu arriver "des choses merveilleuses... et la puissance des démons ruinée en des choses d'importance". Il atteste, en outre, que c'est un moyen très efficace pour obtenir les secours du Ciel dans les calamités publiques et dans les besoins particuliers.

La Neuvaine à saint Michel et aux neuf chœurs des Anges peut-être faite en tout temps, en commun ou en particulier. Aucune formule n'est prescrite. Nous proposons, simplement, les prières ci-après. On peut, si on le préfère, en adopter d'autres. Aux conditions ordinaires, une indulgence plénière peut être gagnée au cours de la neuvaine (jour au choix), ou dans les huit jours suivants. Pie IX, 26 novembre 1876.


Chaque jour : 

Réciter le Confiteor, puis dire trois pater noster, trois Ave Maria, trois Gloria Patri. Terminer par la prière suivante (selon les jours)...


* Puis dire cette prière : Saint Michel Archange, rempli de la sagesse de Dieu, fort dans le combat, viens à mon aide, soutiens-moi dans les difficultés, les épreuves, quand je souffre, quand je doute, quand je pleure. Obtiens-moi le courage , la force, la volonté, pour ne pas me laisser abattre. Saint Michel Archange, sois mon défenseur et protecteur contre les forces du Mal. Me confiant en l'intercession de votre Bienheureux Archange Saint Michel, je te supplie, Seigneur Père, Fils et Saint-Esprit, de m'accorder la grâce... (formuler votre demande).

 

PREMIER JOUR (en l'honneur des Séraphins) Exorcisme de Léon XIII
Prince très glorieux de la Milice céleste, Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat contre les princes et les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants répandus dans l'air. venez au secours des hommes que Dieu a faits à l'image de Sa propre Nature, et rachetés à grand prix de la tyrannie du démon. Ainsi soit-il.


DEUXIÈME JOUR


TROISIÈME JOUR
(en l'honneur des Trônes) Prière de Léon XIII

Grand défenseur du peuple chrétien, Saint Michel Archange, pour remplir dignement la mission qui vous a été confiée de défendre l'Église, terrassez l'hérésie, exterminez les schismes et confondez l'incrédulité. Multipliez vos victoires sur les monstres infernaux qui veulent détruire notre foi. Que l'Église de Jésus-Christ accueille de nouveaux fidèles et s'agrège des royaumes entiers afin qu'elle puisse peupler le Ciel d'âmes élues, pour la plus grande gloire du divin Rédempteur, à qui vous-même devez vos triomphes, vos mérites et votre éternelle félicité. Ainsi soit-il.


QUATRIÈME JOUR
(en l'honneur des Dominations) Hymne du XIIe siècle. 

Ô vous, qui êtes le prince et le Porte-Étendard des bons Anges, assistez-moi toujours dans votre bonté et sauvez-moi. Des légions de l'ange des ténèbres préservez-moi, afin que, sous votre conduite, je partage la lumière des bons Anges. Devant le trône du Juge Suprême, soyez mon défenseur, plaidez ma cause et conjurez la colère du Juste Vengeur. Que, par vous, à mes travaux, à mon repos, à mes jours et à mes nuits soit donnée la prospérité ; que ma pensée soit toujours prête pour les oeuvres de Dieu. Ainsi soit-il.


CINQUIÈME JOUR
(en l'honneur des Puissances) Exorcisme de Léon XIII.

Saint Michel Archange, vous que la sainte Église vénère comme son gardien et protecteur, à vous le Seigneur a confié la mission d'introduire dans la céleste félicité les âmes rachetées. Priez donc le Dieu de paix d'écraser Satan sous nos pieds afin qu'il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes et nuire à l'Église. présentez au Très Haut nos prières, afin que, sans tarder, le Seigneur nous fasse miséricorde. Vous-même, saisissez le dragon, l'antique serpent, qui est le diable et Satan, et jetez-le enchaîné dans l'abîme, pour qu'il ne séduise plus les nations. Ainsi soit-il.


SIXIÈME JOUR
(en l'honneur des Vertus) Traduit d'un Répons de Coutances.

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat, afin que nous ne périssions pas au jour du redoutable jugement. Prince très glorieux, souvenez-vous de nous, partout et toujours. Quand vous combattiez le dragon, on entendit dans le ciel la voix de ceux qui disaient : "Salut, honneur et gloire au Dieu Tout-Puissant !" La mer se souleva, la terre trembla, quand vous descendîtes du Ciel, venez au secours du peuple de Dieu. Ainsi soit-il.


SEPTIÈME JOUR
(en l'honneur des Principautés) Prière de saint Sophrone.
Ô ! Saint Michel, Prince trois fois saint de la Milice sacrée, chargé par Dieu d'organiser et conduire les phalanges angéliques, très digne de tout culte, de toute louange et de tout éloge : éclairez mes sens intérieurs, fortifiez mon pauvre cœur agité par les tempêtes de cette vie, élevez vers les hauteurs de la céleste sagesse mon esprit incliné vers les choses de la terre; affermissez mes pas chancelants et ne permettez pas que j'abandonne le sentier qui conduit aux Cieux; guérissez les plaies de mon âme; faites disparaître la trace de toutes les souffrances qu'engendrent en moi mes misères et mes malheurs. Ainsi soit-il.


HUITIÈME JOUR
(en l'honneur des Archanges) (1) Vén. Philomène de Sainte Colombe.

Archange Saint Michel, qui avez pour mission de recueillir nos prières, de diriger nos combats et de peser nos âmes, je rends hommage à votre beauté, -- si semblable à celle de Dieu, qu'après son Verbe éternel aucun autre esprit céleste ne vous est comparable, -- à votre pouvoir sans limites en faveur de ceux qui vous sont dévots; à votre volonté, harmonieusement unie à celle du Cœur Sacré de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie, pour le bien de l'homme (1). Défendez-moi contre les ennemis de mon âme et de mon corps. Rendez-moi sensible au réconfort de votre assistance invisible et les effets de votre vigilante tendresse. Ainsi soit-il.


NEUVIÈME JOUR
(en l'honneur des Anges)
D'après une antique formule de prière. Glorieux Archange Saint Michel, grand zélateur de la gloire de Dieu et protecteur de l'Église universelle, vous à qui le Tout-Puissant a confié la mission de recevoir les âmes à la sortie du corps pour les présenter au très juste Juge; daignez me secourir dans mon dernier combat. Accompagné de mon bon Ange gardien, venez à mon aide et chassez loin de moi tous les esprits infernaux. Ne permettez pas qu'ils m'épouvantent alors. Fortifiez-moi dans la Foi, l'Espérance et la Charité, afin que mon âme, portée par vous à son juge, soit introduite aussitôt au lieu du repos, pour y régner éternellement avec son Rédempteur, dans la société des Esprits bienheureux. Ainsi soit-il.

Nihil Obstat : Constantis, die 18 a feb. 1949 - L. LERIDEZ - c. d. Imprimatur + JEAN Évêque de Coutances et Avranches

(en l'honneur des Chérubins) D'après un manuscrit du XVe siècle.
Saint Michel, Prince de la Milice des Anges, je vous invoque, exaucez-moi. Je vous supplie de prendre mon âme, au dernier jour, sous votre très sainte garde et de la conduire au lieu de rafraîchissement, de la paix et du repos, où les âmes des saints attendent dans la joie ineffable le jugement à venir et la gloire de la résurrection glorieuse. Que je parle ou me taise, que je veille, que je marche ou me repose, gardez-moi dans l'accomplissement de toutes mes oeuvres, dans tous les actes de ma vie. Préservez-moi des tentations des démons et des peines de l'enfer. Ainsi soit-il.
Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 13:57

Un des moyens les plus propres à ranimer et à soutenir la dévotion envers le saint Archange est certainement l'archiconfrérie   de Saint-Michel. Cette pieuse association a déjà pris un développement considérable. Établie au Mont-Saint-Michel le 16 octobre 1867, elle a été approuvée et enrichie d'indulgences par le Souverain Pontife Pie IX le 12 février 1869, élevée au rang d'Archiconfrérie le 12 mai 1874, et étendue à toute la France le 1e, décembre 1876.


Par un bref du 29 mars 1895, S. S. Léon XIII  a daigné accorder à l'Archiconfrérie du Mont-Saint-Michel le titre et les privilèges d'Archiconfrérie Universelle. Répandue dans les cinq parties du monde, elle compte plus de deux millions d'associés. Les billets d'admission sont édités en dix langues.

Toutes ses indulgences lui ont été confirmées par un bref du Souverain Pontife en date du 17 août 1897.


On s'y propose


l° D'honorer les saints Anges et particulièrement saint Michel, prince de la milice céleste, vainqueur du démon, gardien et patron de l'Église, introducteur des âmes au ciel ;


2° De combattre, sous la bannière de l'Archange, Satan avec ses suppôts et leurs principaux moyens de perdre les âmes : les écoles impies et la mauvaise presse ;


3° D'obtenir par sa puissante intercession la victoire sur les puissances infernales, le triomphe de la Sainte Église et du Souverain Pontife, la Préservation d'une mort subite et imprévue, et [pag 107] et surtout la grâce d'une bonne mort, enfin la délivrance des âmes du Purgatoire.


Plusieurs indulgences plénières, un grand nombre d'indulgences partielles, dont le détail est donné dans le billet-image de l'Archiconfrérie, y sont offertes à la piété des associés.


Ceux-ci, pendant leur vie et après leur mort, ont part au bénéfice des messes célébrées tous les lundis de l'année, aux intentions de l'Archiconfrérie; ils sont de plus, en communion de mérites et de bonne oeuvres avec tous les associés.


Pour être admis dans l'Archiconfrérie de Saint-Michel, il suffit de donner son nom (nom de baptême et de famille) et de le faire inscrire dans les registres généraux de l'Archiconfrérie au MONT-SAINT MICHEL.


Personne n'est validement inscrit s'il ne le sait et n'y consent. Les défunts peuvent bien être recommandés aux prières de l'Archiconfrérie, mais non y être inscrits. La remise du cachet d'admission n'est pas nécessaire.


On s'associe par l'intermédiaire des Zélateurs et des Zélatrices, ou en écrivant directement au Mont-Saint-Michel. Envoyer ses noms et prénoms (offrande facultative). En retour, on a droit à tous les avantages de l'Archiconfrérie, et l’on reçoit le billet-image d'admission quand il y a offrande, si minime qu'elle soit. Aucune formule de prière obligatoire n'est imposée aux Associés.

 

Scapulaire de saint Michel.

L'Église a approuvé un scapulaire en l'honneur de saint Michel. C'est le signe d'une pieuse Union établie à Rome.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 13:46

 

SAINT-MICHEL


Il combat l’esprit d’orgueil et la superbe. Il est le grand protecteur de l’Eglise et de la France.


Il est aussi le patron des soldats et des agonisants et du Sacrement de l’Extrême-Onction.

 

Prière pour demander l'avènement du Règne du Sacré Coeur


Au nom du Sacré-Cœur de Jésus et par l'intercession de Marie Immaculée, très humblement prosternés devant Votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant, nous Vous supplions de bien vouloir envoyer Saint Michel pour qu'il nous secoure dans notre détresse.


Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire, Vous en avez fait l'instrument de vos miséricordes à notre égard. Nous ne saurions l'oublier. C'est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre patrie, coupable mais si malheureuse, la protection dont Vous l'avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.


C'est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice, qui êtes la Reine du Ciel et de la terre. Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous. Demandez à Dieu qu'Il envoie Saint Michel et ses Anges pour écarter tous les obstacles qui s'opposent au règne du Sacré-Cœur dans nos âmes, dans nos familles et dans la France entière.


Et vous, ô Saint Michel, prince des milices célestes, venez à nous. Nous vous appelons de tous nos vœux ! Vous êtes l'Ange gardien de l'Eglise et de la France, c'est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d'Arc dans sa mission libératrice. Venez encore à notre secours et sauvez-nous ! Dieu vous a confié les âmes qui, rachetées par le Sauveur, doivent être admises au bonheur du Ciel. Accomplissez donc sur nous la mission sublime dont le Seigneur vous a chargé. Nous plaçons tous nos intérêts spirituels, nos âmes, nos familles, nos paroisses, la France entière, sous votre puissante protection. Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié ! Combattez avec nous contre l'enfer déchaîné, et par la vertu divine dont vous êtes revêtu, après avoir donné la victoire à l'Eglise ici-bas, conduisez nos âmes à l'éternelle Patrie. Ainsi soit-il.


Composée par Martin Drexler (1902), cette prière a reçu l'imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris. La Sainte Vierge avait déclaré au voyant, qu'avec les prières de Léon XIII après la messe, ces supplications obtiendraient le triomphe de l'Eglise et le salut de la France. « Je suis toute miséricorde, lui dit-elle. Je veux sauver la France, mais il faut prier Saint Michel. Si on ne le prie pas, il n'interviendra pas ».

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 13:43


La victoire sur les anges rebelles a popularisé le nom de Michel qui signifie « qui est comme Dieu » (Mica-El).

L’un des trois archanges dont l’Ecriture sainte a donné les noms avec Gabriel et Raphaël, Michel est appelé le premier d’entre les princes des anges (Daniel, X, 13), le protecteur du corps de Moïse contre les entreprises du démon (Jude IX), le conducteur de l’armée céleste contre Satan (Apocal. XII, 7).

Saint Michel est bien le protecteur du Peuple Elu. Il le devient donc de l’Eglise qui hérite des promesses du Salut, et c’est à ce titre qu’il protège la France, nation née dans les eaux baptismales de Clovis et « Fille Aînée de l’Eglise » de Jésus-Christ.

Aussi l’Archange confirme cette protection en demandant à saint Aubert, évêque d’Avranches, de lui ériger un sanctuaire, l’actuel Mont-Saint-Michel.

Charlemagne le consacre en inscrivant sur ses étendards « Michel, Patron et Prince de l’Empire des Gaules ».

Et avant de confier sa mission à Jeanne d’Arc, l’Archange lui précise : « Je suis Michel, le protecteur de la France ».

Il devint l’objet de la dévotion populaire et de pèlerinages au Mont qui porte son nom. Plus de 200 communes sont dédiées à saint Michel.


En 1214, saint Michel assiste Philippe-Auguste à Bouvines. Celui-ci encourage le culte de l’Archange. Louis IX crée à Paris la Confrérie des pèlerins du Mont. En 1423, Charles VI instaure une messe en l’honneur de saint Michel. L’Archange donne sa mission à Jeanne d’Arc. Charles VII inscrit sur ses étendards : « Saint Michel, le Prince des milices célestes est venu à mon secours ». En 1469, Louis XI fonde l’Ordre de Saint Michel. Anne d’Autriche renouvelle la consécration et institue en 1652 la messe du premier mardi « en l’honneur de saint Michel, pour la sécurité et la prospérité du royaume. ». Jusqu’à Louis XIV inclus, les rois de France consacrent leur royaume à saint Michel. Consécration nationale de la France à saint Michel par tous nos évêques le 19 mai 1912.

Lors du « Regina Caeli » du 24 avril 1994, Jean-Paul II nous invitait à recourir à saint Michel « dans le combat contre les forces des ténèbres et l’esprit du monde. » et à réciter la supplique de Léon XIII.


Association des Bannières 2000 Tome I page 32

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:25

Le Pape LEON XIII entendit, au cours d’une extase devant le Saint-Sacrement en l’année 1884, un dialogue entre le CHRIST et satan. – Il raconta avoir compris que satan demandait au Seigneur la permission de tenter l’humanité et de se livrer à un assaut contre l’Eglise durant 100 ans ; Ce que le Seigneur lui accorda.

Impossible de ne pas rapprocher ce mystère du fameux texte de saint-Luc : «  Simon, Simon, voici que satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment, mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta Foi ne défaille point. Toi donc, quand tu seras revenu, Affermis tes frères. »
Luc 22/31-32



Nous arrivions en 1984 à la 100ème année du délai accordé à satan. Depuis 100 ans la conquête du monde entier par l’athéisme s’est organisée et la destruction complète de l’Eglise est en cours.


SUITE A CETTE EXTASE, LE PAPE LEON XIII COMPOSA UN EXORCISME CONTRE SATAN ET LES ANGES REVOLTES ;


Il fut publié sur son ordre en 1884 ainsi que la prière suivante :

Très glorieux Prince de l’Armée Céleste, Saint MICHEL ARCHANGE, défendez-nous dans le combat et la lutte qui est la nôtre contre les Principautés et les Puissances, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs (Ep 6,10-12).


Venez en aide aux hommes, que DIEU a créés incorruptibles, et faits à son image et à Sa ressemblance et rachetés à si hauts

prix de la tyrannie du démon
(Sg 2,23 ; 1 Co 6,20).


Combattez aujourd’hui, avec l’armée des Anges bienheureux, les combats du Seigneur, comme vous avez combattu jadis contre le chef de l’orgueil Lucifer et ses anges rebelles ; et ils n’eurent pas le dessus, et on ne trouva plus leur place dans le ciel. Mais il fut jeté, ce grand dragon, l’antique serpent, celui qu’on appelle le diable et Satan, celui qui égare le monde entier : et il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui
(Ap 12,8-9).


Voilà que cet antique ennemi et homicide (Jn 8,44) s’est dressé avec véhémence déguisé en ange de lumière (2 Co 11,14), avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d’y effacer le Nom de Dieu et de son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle. Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l’esprit dépravé et au cœur corrompu ; esprit de mensonge, d’impiété et de blasphème ; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités. L’Eglise, épouse de l’Agneau immaculé, des ennemis très rusés l’ont saturée d’amertume et abreuvée d’absinthe ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle a de plus précieux.


Là où a été le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l’abomination de leur impiété ; de sorte qu’en frappant le pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau.


Soyez donc là, Chef invincible, auprès du peuple de Dieu, contre les assauts des forces spirituelles du mal, et donnez-lui la victoire !


C’est Vous que la Sainte Eglise vénère comme Son Gardien et Son patron. Vous qu’elle se fait gloire d’avoir comme défenseur contre les puissances criminelles de la terre et de l’enfer.


C’est à vous que le Seigneur a confié les âmes des rachetés pour les introduire dans la céleste Félicité.


Conjurez le DIEU de paix d’écraser Satan sous nos pieds, afin qu’il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes, ni nuire à l’Eglise. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, nous préviennent les miséricordes du Seigneur (Ps 78,8), et que vous saisissiez le dragon, l’antique serpent, qui est le diable et Satan, et que vous le jetiez enchaîné dans l’abîme, en sorte qu’il ne puisse plus jamais séduire les nations
(Ap 20).


C’est pourquoi, comptant sur votre main forte et votre protection* (………) nous entreprenons avec confiance et sûreté, au Nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, de repousser les attaques et les ruses du démon.


*Le prêtre ajoutera : « et appuyés sur l’autorité sacrée de notre ministère »


V. VOICI LA CROIX  D DU SEIGNEUR - FUYEZ, PUISSANCES ENNEMIES !

R. IL A VAINCU, LE LION DE LA TRIBU DE JUDA, - LE DESCENDANT DE DAVID !

V. Que votre miséricorde, Seigneur, s’exerce sur nous.

R. Dans la mesure de notre espérance en vous.

V. Seigneur, exaucez ma prière.

R. Et que mon cri parvienne jusqu’à vous.


Prions
.
Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons votre Saint Nom, et nous lançons un appel suppliant à votre bonté : afin que par l’intercession de Marie Immaculée, Mère de Dieu et Toujours Vierge, de Saint Michel Archange, de Saint Joseph, Epoux de la même Vierge Sainte, des saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les saints, vous daignez nous accorder votre secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui rôdent dans le monde pour nuire au genre humain et perdre les âmes.

Par le même Christ Notre Seigneur.
Amen.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:19

 

Nul ne sait alors comment sortir de cet engrenage funeste. Au milieu des désastres de la Fronde, Anne d'Autriche, pieuse reine s'il en fut, sans abandonner rien du terrain politique et militaire, cherche ardemment un secours dans le Ciel. C'est alors qu'après bien d'autres, la Régente consulte M. Olier, fondateur de la Compagnie de Saint-Sulpice, sur l’oeuvre de piété qu'il juge la plus propre à fléchir la justice divine.


A cette occasion, M. Olier lui rappelle (ou lui apprend, puisqu'elle est espagnole) ce qu'est saint Michel pour la France ; il lui conseille de se vouer à l'archange saint Michel, protecteur de la France, et d'instituer la messe du premier mardi du mois dont les Compagnons de Saint-Michel archange (53, rue Charles Gounod, 91120 Palaiseau), demandent la propagation : " Vu et dévotion, très-humble servante de Jésus-Christ. Abîmée dans mon néant et prosternée aux pieds de votre auguste et sacrée Majesté, honteuse dans la vue de mes péchés de paraître devant vous, ô mon Dieu, je reconnais la juste vengeance de votre sainte colère, irritée contre moi et contre mon Etat ; et je me présente toutefois devant vous, au souvenir des saintes paroles que vous dîtes autrefois à un prophète, au sujet d'un Roi pécheur, mais pénitent : J'aurai pitié de lui, et lui pardonnerai, à cause que je le vois humilié en ma présence. En cette confiance, ô mon Dieu, j'ose vous faire vu d'ériger un autel à votre gloire, sous le titre de saint Michel et de tous les Anges ; et, sous leur intercession, y faire célébrer solennellement, tous les premiers mardis des mois, le très-saint sacrifice de la Messe, où je me trouverai, s'il plaît à votre divine Bonté de m'y souffrir, quand les affaires importantes du royaume me le pourront permettre, afin d'obtenir la paix de l'Eglise et de l'Etat. " M. Olier composa cette prière pour la Reine : " Glorieux saint Michel, Prince de la milice du ciel et général des armées de Dieu, je vous reconnais tout-puissant par lui sur les royaumes et les Etats. Je me soumets à vous avec toute ma cour, mon Etat et ma famille, afin de vivre sous votre sainte protection ; et je me renouvelle, autant qu’il est en moi, dans la piété de tous mes prédécesseurs, qui vous ont toujours regardé comme leur défenseur particulier. Donc, par l'amour que vous avez pour cet Etat, assujettissez-le tout à Dieu et a ceux qui le représentent. "

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:16

LA PRIÈRE À SAINT MICHEL ARCHANGE


O Saint Michel Archange, vous qui, enflammé de zèle  pour la gloire divine, avez précipité en enfer les esprits rebelles, faites que, brûlant du même zèle, nous combattions l'impudence effrayante qui dresse contre Dieu tant de nos contemporains et que nous concentrions toutes nos énergies à étendre la gloire de Dieu. 


Par le Christ Notre Seigneur.

Ainsi soit-il.


 

Consécration personnelle à saint Michel


O grand Prince du ciel, gardien très fidèle de l'Eglise, saint Michel Archange, moi N…, quoique très indigne de paraître devant vous, confiant néanmoins dans votre spéciale bonté, touché de l'excellence de vos admirables prières et de la multitude de vos bienfaits, je me présente à vous, accompagné de mon Ange gardien ; et en présence de tous les Anges du ciel que je prends à témoin de ma dévotion envers vous, je vous choisis aujourd'hui pour mon protecteur et mon avocat particulier, et je me propose fermement de vous honorer toujours et de vous faire honorer de tout mon pouvoir. Assistez-moi pendant toute ma vie, afin que jamais je n'offense les yeux très purs de Dieu, ni en œuvres, ni en paroles, ni en pensées. Défendez-moi contre toutes les tentations du démon, spécialement pour la foi et la pureté, et, à l'heure de la mort, donnez la paix à mon âme et introduisez-la dans l'éternelle patrie.


Ainsi soit-il.

Théophile-Marie, évêque de Coutances et Avranches..


 

Consécration Nationale à Saint Michel


Glorieux saint Michel, permettez que nous vous apportions l’hommage de notre reconnaissance, de notre vénération, de notre amour.


Préposé par l’éternel à la garde du Droit, vous avez rejeté dans les abîmes Satan et ses suppôts inclinant votre épée devant l’Homme-Dieu et devant la Vierge qui devait enfanter et devenir la Reine des Anges.


Le peuple élu vous vit à sa tête lorsqu’il errait dans le désert et vous fûtes dans son exil son espoir et sa force.


Sur le berceau de l’Eglise héritière de la Synagogue tendrement vous avez veillé. Votre devise devint sa devise et depuis deux mille ans rien de grand ne s’est opéré dans son sein en dehors de son intervention féconde.


Baptisée la première des nations dans le sang du Christ, la France vous aima la première. Ainsi vous êtes vous ingénié à faire d’elle à votre image et à votre exemple le bon sergent de Dieu. Des champs de Tolbiac au sommet du Mont Tombe ; des sommets du Mont Tombe aux vallées de Domrémy ; des siècles reculés au temps où languit notre vie, vous avez écrit les meilleures pages de notre histoire. Aussi la France reconnaissante aujourd’hui comme autrefois vous honore sur la Montagne sainte, que vous avez choisie que l’Etranger ne foulât jamais en vainqueur où la Foi vous éleva votre temple le plus merveilleux et le plus célèbre.


Ajoutez encore à vos bienfaits, ô bon et puissant Archange et prenez officiellement sous votre garde tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes, nos personnes et nos  biens, nos familles et nos paroisses, nos évêques et nos prêtres.


Cette consécration solennelle, nous la voulons nationale et nous renouvelons, autant qu’il est en nous, le pacte séculaire qui lie la France au Prince des Anges.


Nous vous saluons, nous vous adorons, nous vous bénissons, mais de grâce défendez-nous dans le combat !


Les ténèbres du doute et de l’erreur nous envahissent de toute part : Archange de lumière, dissipez nos ténèbres !


Les volontés fléchissent et les courages chancellent : Archange victorieux, ranimez nos ardeurs et communiquez-nous la flamme qui fait les âmes justes et les peuples vaillants.


Les cœurs s’attachent à la chair et au sang : ô Séraphin sublime, arrachez-nous à la fange et portez-nous à Dieu.


Veillez tout spécialement sur nos foyers, où la foi et l’innocence subissent de si rudes assauts et commandez à Satan d’y respecter la paix et la vertu.


O saint Michel, gardez l’Eglise et son Chef auguste ; sauvez notre patrie !


Que le coeur Sacré de Jésus, que le Cœur Immaculé de Marie vous envoie vers nous, avec sainte Jeanne d’Arc et que le règne de Dieu s’établisse sur nous et sur le monde à jamais, pour qu’à jamais, ô grand Prévôt du Paradis, nous soyons associés à vos triomphes ! 

Ainsi soit il !

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:09

 

Le purgatoire est un lieu d'attente et de souffrance, où les âmes, arrachées au corps qu'elles animaient, achèvent de se purifier et de payer à la justice de Dieu leurs dernières dettes. C'est là que descend l'âme indigne encore de jouir de la vision béatifique, et elle y descend tristement. Elle a vu Dieu, et elle s'est sentie attirée vers lui, comme l'enfant vers son père. Elle a entrevu quelque chose des splendeurs de la cité sainte, et elle en a été ravie. Hélas ! une voix impérieuse lui a crié : Pas encore, va-t'en ! Alors un poids irrésistible l'a attirée en bas. Quelle douleur ! Avoir vu Dieu et en être éloigné savoir où il est et n'y pouvoir aller ; savoir ce qu'il donne et ne pouvoir se présenter à sa porte ; voir de près sa patrie et ne pouvoir franchir la frontière qui vous sépare ?


Ce n'est là pourtant qu'une partie de ses souffrances. L'Église priant pour les morts conjure Dieu de les admettre au lieu du rafraîchissement, de la lumière et de la paix. Cette âme est donc au milieu d'ardents brasiers, elle est plongée dans la nuit épaisse et dans la désolation la plus profonde.


En une telle détresse, elle a besoin de consolation. Saint Michel s'y emploiera, il est l'ange du purgatoire.


L'Église le prie pour les défunts, et par là, [pag 88] selon la remarque de Bossuet, elle indique son opinion sur le rôle de saint Michel à l'égard des âmes détenues au purgatoire, et montre quel prix elle veut que nous attachions à son intercession.


Dieu lui-même a constitué saint Michel Prince et maître de toutes les âmes qui doivent entrer dans le royaume des cieux (1). Il se sert de son pouvoir pour soulager les âmes du purgatoire, pour briser leurs chaînes et pour les introduire au paradis. Semblable à un plénipotentiaire, dit saint Pie V, il applique et interprète, suivant les circonstances, les volontés de son Souverain, il gracie parfois les coupables qui ont imploré sa protection, il abrège la détention de certains autres ; en un mot il est comme le médiateur entre le Chef suprême et ses sujets, et même par sa méditation il obtient des grâces que la dignité du Souverain semble ne pouvoir accorder sans un intermédiaire.


Voilà comment saint Michel est l'ange du purgatoire. Il est honoré comme tel par la tradition catholique. Le Prince de la milice céleste, dit saint Anselme, est tout-puissant au purgatoire, et il peut soulager les âmes que la justice et la sainteté du Très-Haut retiennent en ce lieu de supplices. II est incontestablement reconnu depuis la fondation du christianisme, dit Bellarmin, que les âmes des défunts sont délivrées du purgatoire par l'intercession et le ministère de l'archange saint Michel. Ajoutons à ces autorités celle de saint Liguori : Saint Michel, dit-il, est chargé du soin de consoler les âmes du purgatoire. Il ne manque pas de les assister et de les secourir, en leur procurant beaucoup de soulagements dans leurs peines (2).


Si donc nous aimons nos défunts, nous devons [pag 89] prier à leur intention saint Michel. Honorons-le nous-mêmes, c'est notre avantage. Celui qui a honoré saint Michel, dit saint Bernard, ne demeurera pas longtemps au purgatoire. Saint Michel usera de son privilège et conduira bientôt son âme dans le céleste séjour.



Pratique.


Histoire.

Un prêtre, célébrant la messe des morts, recommandait quelques âmes qui lui étaient chères, en prononçant ces paroles de la liturgie : Que saint Michel les introduise dans la sainte lumière (3) ! À l'instant même, il vit le glorieux archange descendre du ciel dans le Purgatoire pour les délivrer.


L'auteur qui rapporte ce fait en raconte un autre qu'on peut résumer ainsi : Un moine de Cîteaux, après sa mort, apparut un prêtre, son ami, et lui révéla qu'il était encore en Purgatoire, mais qu'il serait délivré si, à la messe, il le recommandait à saint Michel. Le prêtre s'empressa de le faire et il vit comme plusieurs autres témoins l'âme de son ami conduite au ciel par le saint Archange.


PRIÈRE

Grand saint Michel, vous que Dieu a chargé d'introduire au ciel les âmes des élus, je vous prie pour tous ceux que j'ai aimés et qui ne sont plus. Daignez les visiter, les assister et les secourir au milieu des flammes où ils brûlent, dans l'obscure prison où ils pleurent. Faites que Dieu les admette au plus tôt dans le lieu du rafraîchissement, de la lumière et de la paix. Et quand viendra pour mon âme l'heure de descendre en [pag 90] ce sombre séjour, je vous en conjure, intercédez pour elle et venez la secourir.

Ainsi soit-il.


- Prions saint Michel pour les âmes du purgatoire et faisons souvent célébrer pour elles le saint Sacrifice en son honneur.
Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:02

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat ; soyez notre soutien contre la perfidie et les embûches du démon.

Que Dieu réprime son audace ! telle est notre
humble prière.

Et vous, Prince de la milice céleste,
par la vertu divine, refoulez en enfer Satan et les autres esprits mauvais, qui sont répandus dans le monde pour perdre les âmes.

Ainsi soit-il.

(Prière indulgenciée)

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Michel
commenter cet article