Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 22:13

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez nous.

Jésus-Christ, exaucez nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Louis, baptisé à Poissy,

Saint Louis, Roi de France à l’âge de douze ans,

Saint Louis, jeune roi à l’âge où Jésus enseignait aux Docteurs dans le Temple,

Saint Louis, glorieux fils de Blanche de Castille qui eût préféré vous voir mort que coupable d’un péché mortel,

Saint Louis, d’un respect et d’une tendre admiration pour celle qui faisait de vous l’élève le plus facile et le plus dévoué,

Saint Louis, qui avez eu une mère qui veilla à faire de vous un vrai chrétien et un vrai souverain,

Saint Louis, heureux fils à qui la mère enseignait à éviter les choses qui seraient contraires à la volonté de Dieu,

Saint Louis, qui, dès votre jeune âge, avez compris qu’on ne peut aimer Dieu qu’à la condition de fuir le péché,

Saint Louis, pourvu de la Providence divine d’une Mère dont la sagesse vous aidait à faire fructifier les talents que le ciel vous avait prodigués,

Saint Louis, qui, avant votre mariage, avez passé trois nuits consacrées à l’oraison,

Saint Louis, époux de Marguerite de Provence,

Saint Louis, dont l’union fut féconde,

Saint Louis, bon père apprenant à ses onze enfants à vivre de Dieu sur la terre,

Saint Louis, qui avez appris à servir avant de commander,

Saint Louis, prince illustre sur la terre par votre bonté et votre justice,

Saint Louis, roi aux plus hautes vertus et saint au plus haut exemple,

Saint Louis, qui faisiez régner la Justice et la rendiez souvent sous le chêne de la forêt de Vincennes,

Saint Louis, qui résidiez au château de Vincennes, situé alors sur le territoire de Montreuil,

Saint Louis, protecteur des Montreuillois,

Saint Louis, qui veniez régulièrement assister aux offices en la belle église de Saint Pierre et saint Paul de Montreuil,

Saint Louis, méprisant les vanités et les jouissances de ce monde,

Saint Louis, champion de l’austérité et de la pénitence,

Saint Louis, délice des bons et terreurs des démons,

Saint Louis, qui étiez compatissant comme si vous n’aviez jamais été que malheureux,

Saint Louis, serviteur des pauvres et des aveugles,

Saint Louis, qui guérissiez les malades,

Saint Louis, supérieur aux autres hommes par la noblesse de vos sentiments mais sans hauteur, sans présomption, sans dureté,

Saint Louis, qui ne vous appliquiez qu’à plaire au Christ, le seul Roi,

Saint Louis, qui estimiez que la royauté n’est pas tant un privilège qu’une fonction, un droit, un devoir,

Saint Louis, fidèle à l’alliance scellée par Dieu au baptême de Clovis,

Saint Louis, ministre des saintes volontés de Dieu pour le bien de l’Eglise, de la patrie et de l’humanité,

Saint Louis, qui avez assuré sans faille votre vocation de Roi de France,

Saint Louis, qui, avec votre sœur Isabelle de France, avez fondé pour l’ordre de sainte Claire, l’abbaye royale de  Longchamp, priez pour la restauration de tout le patrimoine religieux de France et d’Europe,

Saint Louis, bâtisseur de la Sainte Chapelle où fut déposée la Couronne d’épine,

Saint Louis, zélé pour l’accroissement des splendeurs du culte divin,

Saint Louis, lieutenant temporel et soldat de Dieu,

Saint Louis, qui suiviez en tout les intérêts de la France dont vous étiez autant le Père que le Roi, priez Dieu pour nous afin que la France revienne à ses origines par l’alliance de l’autel et du trône restauré,

Saint Louis, vous qui, parmi les joies trompeuses d’une royauté humaine, avez désiré de toute votre âme le vrai bonheur du royaume éternel,

Saint Louis, qui durant les quarante-quatre années de votre règne, assuriez dans la paix et la justice l’unité de la France dont vous avez fait le royaume de la piété chrétienne, de la pensée et l’art,

Saint Louis, patron des Croisés,

Saint Louis, dont la justice et la vérité furent la véritable croisade,

Saint Louis, prisonnier des Musulmans, obtenez qu’ils reviennent à la Croix de Jésus-Christ,

Saint Louis, non abandonné de Dieu lors de votre captivité à son service,

Saint Louis, expirant les bras en croix, couché sur un lit de cendres,

Saint Louis, dont le fils Philippe le Hardi déposa à Saint Denis les restes, déjà reliques avant la canonisation,

 

Daignez obtenir de Dieu qu’Il rende à la France son Roi très chrétien, nous vous en prions saint Louis.

Daignez prier pour que la France officielle renoue ses engagements avec le Christ Roi, nous vous en supplions saint Louis

Daignez redoubler de prières pour que la France répare ses erreurs et ses fautes, nous vous supplions, saint Louis Daignez demander à Dieu que la France retourne au plus tôt à sa vocation première de soldat de Dieu et de Fille aînée de l’Eglise, nous vous en prions, saint Louis.

 

Saint Louis, priez pour nous le Sacré-Cœur qui aime toujours les Francs de mettre fin à cette Révolution par la guérison de nos maux de l’âme et du corps dus au péché et à la non-observance des commandements de Dieu remplacés par les droits de l’homme afin de hâter l’avènement de son règne de paix comme Roi des Nations.

 

ORAISON. Dieu Tout-Puissant et éternel, comme le roi saint Louis méprisant les jouissances de ce monde, s’appliquait à ne plaire qu’au seul Roi, le Christ, nous vous en prions, que sa prière nous rende dignes de vous plaire. Par Notre Seigneur Jésus-Christ. Ainsi soit-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Litanies des saints
commenter cet article

commentaires