Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 18:47

 

Martin est né à Sabaria en Pannonie (Hongrie) de parents païens vers 316. Son père, tribun de l’armée impériale, choisit sa retraite à Pavie et dès l’âge de dix ans, Martin commence à se préparer au baptême. Il est malgré lui enrôlé dans l’armée à 15 ans. Malgré la vie des camps, il vit déjà selon les préceptes de l’Evangile.

C’est à cette époque que se situe l’épisode du partage de sa chlamyde avec un pauvre mendiant aux portes d’Amiens que rapporte Sulpice Sévère. Il reçoit le baptême vers dix-huit ans. Après vingt campagnes, vers 353, il obtient de se mettre en congé de l’armée et rejoint l’évêque de Poitiers, Hilaire, qui devient son maître et l’ordonne exorciste, Martin ayant refusé le diaconat.

Averti en songe de la mort prochaine de ses parents, et ne voulant pas les laisser mourir dans les ténèbres du paganisme, Martin retourne en Italie et a le bonheur de voir sa mère se convertir au christianisme. Sur le chemin du retour, il apprend l’exil auquel saint Hilaire est contraint à la suite de son combat contre l’arianisme et décide alors de vivre en solitaire à Gallinaria, une île du golfe de Gênes. En 360, quand il apprend le retour d’Hilaire, Martin à son tour regagne le Poitou et avec l’appui de saint Hilaire mène pendant dix ans une vie cénobitique selon la règle de saint Basile. Ainsi naît l’abbaye de Ligugé, premier monastère d’Occident.

En 371, les Tourangeaux le font sortir par ruse de Ligugé et l’emmènent à Tours pour qu’il devienne leur évêque. Jusqu’à sa mort, 26 ans plus tard, Martin sera un évangélisateur infatigable, non seulement de la Touraine, mais également du Berry, de l’Anjou, de la Beauce, de Paris, de Trèves, du Luxembourg, du Senonais et même du Dauphiné, ce qui lui vaut le tire d’ « apôtre des Gaules ». Il fonde le monastère de Marmoutiers. Il comprend combien la vie monastique permet de lutter contre le paganisme.

Martin meurt d’épuisement à Candes, le 11 novembre 397. Son corps est ramené à Tours et son tombeau devient un lieu de pèlerinage et une source de miracles. Saint Martin est probablement le saint le plus populaire de France : 485 localités portent son nom et 3667 paroisses sont sous patronage. Sa popularité déborde les frontières puisque l’on dénombre en Europe près de onze mille églises qui lui sont dédiées.

S’il y a une France, c’est, après Dieu, à saint Martin que nous le devons : il fut le grand convertisseur des foules. En établissant l’unité de croyances, il créa un peuple. Comme le pauvre d’Amiens, la patrie naissante s’est abritée sous son manteau, et c’est très justement que la chape de saint Martin a été le premier drapeau de France.

Son image est partout, on la trouve aussi sur les sceaux, les enseignes, jusque sur les pions des jeux de « tables ». Les images racontent ses miracles, ses luttes avec le démon, la résurrection du pendu, le miracle de l’enfant du pays de Chartres, elles rappellent la messe de Saint-Martin ; le globe de feu apparaissant au-dessus de la tête du Saint au moment de l’élévation, un jour qu’il s’était dépouillé de son vêtement pour le donner à un pauvre ; elles rappellent sa mort à Candes, les prêtres accompagnant son corps dans la barque qui remonte la Loire. L’iconographie la plus courante est la scène du manteau partagé à Amiens. Nos images ont mille fois chanté ce geste qui demeure le geste de saint Martin.

Association des Bannières 2000 Tome 1

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Martin
commenter cet article

commentaires

Tatami sandals 07/07/2014 11:30

On every year we celebrate St martin’s day on November 11th. Being a catholic I pray and worship all the saints and thus I get blessings from very where. Of all the saints I worship,. St Antony is my favorite.