Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 22:06

(du livre des Bannières. Association pour le Xve centenaire de la France.)

 

            Né à Poissy le 25 avril 1214, Louis est le fils de Louis VIII et de Blanche de Castille. Son père mort, sa mère exerce la régence jusqu’en 1236. Deux ans auparavant, il avait épousé Marguerite de Provence qui lui donnera 6 fils et 5 filles. Tertiaire de l’ordre de saint François, Louis entend chaque jour la messe.

            La première partie de son règne est marquée par la révolte de certains vassaux aidés par les Anglais. Il les bat à Saintes et à Taillebourg en 1242. Tombé malade, il promet à Dieu de se croiser s’il guérit. En 1248 il s’embarque à Aigues-Mortes. Il prend Damiette, mais il est vaincu en 1250 à Mansourah et emprisonné. Libéré contre une forte rançon, il passe en Syrie, où il renforce les places fortes aux mains des chrétiens jusqu’en 1254.

            Durant les 16 années suivantes, il assure la paix intérieure et extérieure du royaume, supprime les guerres privées et les combats judiciaires, édicte des lois, rend lui-même la justice, combat l’hérésie des Albigeois et des Vaudois, fonde l’hôpital des Quinze Vingts, construit la Sainte Chapelle pour y abriter la couronne d’épines, construit la Sorbonne. Sa réputation de sagesse et de justice le fait choisir comme arbitre par les grands de son temps.

            En 1270 il se croise à nouveau dans l’espoir de convertir le roi de Tunis à la foi chrétienne et débarque à Carthage. Bientôt il contracte la peste. Il dicte un testament admirable de piété et de prudence politique. Lorsque son chapelain lui apporte la Communion, il se jette hors de son lit car il tient à recevoir la Sainte Hostie à genoux. Avant de mourir le 25 août 1270, il se fait étendre les bras en croix sur un lit de cendre. Grégoire X entame une enquête pour sa canonisation qui sera prononcée en 1287 par Boniface VIII.

            Saint Louis est le premier roi qui, dit-on, se fit couper la barbe en ne gardant que la moustache. Les barbiers et les perruquiers en ont fait leur Saint.

            Saint Louis est l’un des rois les plus populaires car il est toujours prêt à rendre la justice aux petits. « Si le roi savait ! » disait-on. Toute la France le prie. Il est le roi très chrétien. Il est assis couronné, sur un trône, le sceptre repose dans la main gauche, sa main droite tient une fleur de lys. Il est vêtu du manteau bleu semé de lys d’or, l’écusson de France est près de lui ou au-dessus du trône. Il est une conquête que le peuple n’a pas oubliée, celle de la Sainte Couronne d’épines, c’est pour cela que l’iconographie le représente souvent en armure tenant la précieuse relique.

            La quatrième Année de la neuvaine pour le Xve centenaire du baptême de la France a été placée sous le patronage de saint Louis. (Noël 1989-1990).

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Louis Roi de France
commenter cet article

commentaires