Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 21:59

Sur saint Joseph, père nourricier de Jésus, l’Evangile nous en dit peu mais suffisamment pour apprécier sa foi, sa noblesse de cœur, son obéissance et sa confiance en la main de Dieu. Joseph est de la lignée de David et charpentier à Nazareth. Fiancé à Marie et accepté par elle au moment de l’Annonciation, il décide de la répudier en secret afin de lui éviter le déshonneur, ce qui conduit l’évangile à le dire « homme de bien ».

 

On suit ensuite saint Joseph et la sainte famille à Bethléem pour la naissance du Sauveur, puis en Egypte pour échapper au massacre des saints Innocents ordonné par Hérode, puis à Nazareth de retour d’Egypte après la mort d’Hérode, à jérusalem pour la présentation au Temple et la prophétie de Siméon et enfin à Jérusalem pour la présentation au Temple et la prophétie de Siméon et enfin à Jérusalem chaque année à l’occasion de la Pâque jusqu’à l’épisode de Jésus enseignant les Docteurs à l’âge de douze ans. Il meurt certainement avant la passion de Jésus qui au moment de mourir prend soin de confier sa mère à saint Jean.

 

Le 8 décembre 1870, Pie IX proclame saint Joseph patron de l’Eglise universelle. Pie XII proclame saint Joseph Travailleur, le 1er mai, christianisant ainsi la fête séculière du Travail. Jean XXIII l’inscrit le 8 décembre 1962 au canon de la messe en mémoire du Concile de Vatican II qu’il avait mis sous le patronage de saint Joseph.

 

En 1519, les 10 et 11 août la Vierge apparaît sur le Mont Verdaille, à Cotignac, à un bûcheron Jean de la Baume. Elle demande la construction d’une chapelle pour y venir en procession et y recevoir « les grâces que je veux répandre. »

           

Le 7 juin 1660, à 3 kilomètres de là, au Bessillon apparaît à un berger assoiffé un homme qui lui dit : « Je suis Joseph, soulève ce rocher et tu boiras. » De ce rocher imposant coule depuis lors une source.

 

’Eglise reconnaît les apparitions de Marie et de Joseph. Cotignac devient un lieu de Pèlerinage pour les familles qui, encore aujourd’hui, y obtiennent de grandes grâces, mariages, naissances, guérisons.

 

 Le livre des Bannières Association pour le Xve centenaire de la France Tome I p. 30

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Joseph
commenter cet article

commentaires