Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 16:10

 

Mystères joyeux

 

1 L’Annonciation fruit : l’humilité

Après la mort de son mari, son beau-père, âgé et veuf, lui demanda de venir l’assister dans son château. Connaissant sa situation trouble (une servante dirigeait de fait la demeure) sainte Jeanne accepta de venir avec ses quatre enfants, dans le but de sauver l’âme de son beau-père. Elle reçut en cette occasion, pendant huit années, d’incessantes humiliations de la part de la servante qui régentait tout. Elle garda toujours son calme, même si au début elle bouillonnait au dedans. Dans cet exercice continuel, elle recherchait non seulement le salut de son beau-père, mais aussi celui de la servante, redoublant de douceurs pour l’un et l’autre. Ce qu’elle recherchait surtout, c’était l’acquisition de l’humilité, qui ne s’obtient que par la réception de beaucoup d’humiliations.

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité un grand amour de l’humilité.

 

2 La Visitation : la charité fraternelle

Un jour, à peine âgée de cinq ans, alors qu’elle s’amusait dans le cabinet de son père, une protestant nia la présence réelle. Jeanne aussitôt lui dit : « il faut croire, Monsieur, que Jésus-Christ est au Sacrement de l’Autel, puisqu’Il l’a dit. Si vous ne croyez pas ce qu’Il a dit, vous le faites menteur ». Pour l’amadouer le huguenot lui offrit quelques dragées, que Jeanne courut jeter dans la cheminée, elle revint en lui disant : « Voyez-vous Monsieur, voilà comment les hérétiques brûleront en enfer, parce qu’ils ne croient pas ce que Notre Seigneur a dit ».

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité un grand amour de la vérité, ainsi que l’intrépidité et la douceur nécessaires pour la faire connaître et accepter.

 

3 La Nativité : le détachement des biens de la terre

Il arrivait parfois, lorsque la jeune châtelaine distribuait l’aumône aux pauvres de la région, qu’un plus indélicat fit le tour du château avant de se re-présenter devant sainte Jeanne. Elle s’en apercevait bien, mais ne se rebutait pas en se disant en elle-même : « Mon Dieu, je mendie continuellement aux portes de votre miséricorde, voudrais-je être refusée la deuxième ou la troisième fois ? Vous avez mille fois enduré mon importunité, pourquoi ne voudrais-je pas souffrir celle de votre créature ? »

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité un grand amour des pauvres qui en nous pouvant utilement soulager de nos biens, nous aident à monter tout légers vers le Ciel.

 

4 La Présentation au Temple : la pureté et l’obéissance

Après la mort de son époux, le baron de Chantal, la jeune veuve de vingt-huit ans, belle et fortunée, eue des prétendants dont certains avaient l’appui concret et pressant de sa propre famille, même de ses enfants. Jeanne résista toujours car Dieu l’ayant appelée à des noces plus célestes, elle avait fait le vœu de garder désormais la chasteté.

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité une meilleure écoute des inspira­tions divines ainsi qu’une plus grande promptitude pour les réaliser.

 

5 Le Recouvrement au Temple : la recherche de Dieu en toutes choses

Sainte Jeanne faisait mieux que rechercher Dieu en toutes choses, elle Le trouver en toutes choses, comme on le verra dans les méditations suivantes.

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité une parfaite concordance entre notre existence quotidienne et les promesses de notre baptême.

 

Mystères douloureux

1 L’Agonie : notre conversion

L’inconvénient des saints précoces est qu’ils ne semblent pas avoir besoin de se convertir. Sainte Jeanne est du nombre car son père a veillé, après la mort de sa mère, à assurer une parfaite éducation à ses enfants, et en particulier à Jeanne. Aussi, celle-ci a-t-elle compris très tôt l’impératif de toujours et en tout s’attacher à la volonté divine. Pour elle, un baptisé ne peut vivre selon les critères du monde, parce qu’il doit considérer la même chose que saint Paul : « Pour moi vivre, c’est Jésus-Christ » !

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité une parfaite concordance entre notre existence quotidienne et les promesses de notre baptême.

 

2 La Flagellation : mortification des sens externes

Une fois veuve, Jeanne va restreindre son train de vie. Elle va opter pour une nourriture plus frugale, sans rechercher pour elle-même des mets non seulement délicats, comme cela convenait pour tenir son rang, mais plutôt en n’acceptant à sa table que des biens très communs. De même pour ses vêtements, les soieries disparaissent au profit d’étoffes simples, avant goût des habits qu’elle portera comme religieuse.

Se rapprocher de Dieu signifie nécessairement vivre une vie aussi proche et pénitente que celle de Notre Seigneur.

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité une parfaite concordance entre notre existence quotidienne et les promesses de notre baptême.

 

3 Le Couronnement : mortification des sens internes

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité une parfaite concordance entre notre existence quotidienne et les promesses de notre baptême.

 

4 Le Portement de la Croix : l’amour des croix

A la mort de son époux, qu’elle pleurera de longues années, Jeanne a quatre enfants dont la plus jeune n’a que quelques semaines. A la douleur de la solitude présente, s’ajoute l’inquiétude pour l’avenir de ses enfants. Dieu  qui estime assez une âme pour lui imposer une si lourde croix, peut seul aussi l’aider à la porter. Il essuie lui-même de telles larmes, il cicatrise seul de si profondes blessures. Jeanne ne tarda pas en effet à éprouver des consolations célestes et des illuminations de l’âme.

Sainte Jeanne de Chantal, obtenez-nous de l’adorable Trinité de savoir patienter dans les épreuves qu’elle nous envoie pour nous faire mériter des biens inattendus, porteurs de joie céleste.

 

5 La crucifixion : l’amour de Dieu et des âmes

 

Mystères glorieux

1 La Résurrection : la Foi

2 L’Ascension : l’Espérance et le Désir du Ciel

3 La Descente du Saint-Esprit : la Charité

4 L’Assomption : la bonne Mort

5 Le Couronnement : la Dévotion mariale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Sainte Jeanne de Chantal-d'Arc
commenter cet article

commentaires