Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 13:48

L'ENFANT JÉSUS DE PRAGUE (Brève histoire)

 

Cette dévotion a son origine dans le coeur de Sainte Thé­rèse d'Avila (… 1582) et de Saint Jean de la Croix (… 1591), qui la transmettent au Carmel en héritage spirituel.

A Prague (Tchécoslovaquie) dans le Carmel fondé en 1624 on vie le message de Sainte Thérèse et dans leur oratoire les religieux vénèrent une statue de l'Enfant Jésus en souvenir de   l'invitation du Christ ; « Si vous ne devenez pas comme des enfants vous n'entrerez pas dans le Royau­me des Cieux ». Les miracles suivis ont rassemblé une infi­nité de coeurs autour de la Statue vénérée a Prague. Cette chaîne d'amour diffusée dans le monde reçoit le nom de la ville d'origine.

En 1889 il est bâti à Arenzano (Gênes - Italie) un Carmel dédié à Sainte Thérèse auquel il fait suite en 1905 le premier Sanctuaire du monde dédié à l'Enfant Jésus de Prague.

 

HYMNE DU SAINT NOM DE JESUS


Jésus, pensée d'amour,

vraie joie au coeur,

ton intime et très douce Présence

est plus que miel.

La langue ne peut pas répéter

ni la parole ne peut exprimer.

Mais seul celui qui en fait l'expérience

peut Croire combien Jésus est ineffable.

Nous élevons vert Toi, Jésus,

nos remerciements

avec nos prières et nos louanges.

Et Toi, au ciel, accueille les

parce que nous t'aimons pour l'éternité.

 

O Christ, Roi Admirable,

vainqueur splendide,

douceur ineffable, toujours désirable.

Invincible Roi de gloire

d'une illustre victoire,

Toi qui donnes les grâces ;

Toi la joie et l'honneur du ciel.

Vers Toi, Jésus, montent de nos coeurs

les prières et les cantiques.

Accorde nous de T'aimer avec tes saints

dans les siècles des siècles.

- Que soit béni le Nom du Seigneur.

- Maintenant et à jamais.


 

PRIERE

O Dieu, Tu as constitué Ton Fils unique sauveur du genre humain et Tu as voulu qu'il fût appelé Jésus ; accorde nous dans ta bien­veillance de pouvoir un jour con­templer sans voile au ciel Celui dont nous vénérons le Saint Nom sur terre.

 PREMIER JOUR

O

 Enfant Jésus, me voici à tes pieds ; je me tourne vers Toi qui es tout. J'ai tant besoin de ton aide ! Donne moi, o Jésus un regard d'amour, et puisque tu es tout puissant, viens à mon secours.

Notre Père - Je vous salue Marie - Gloire...

Par ta divine Enfance, o Jésus, accorde moi la grâce que je te demande (la formuler ici) si elle est conforme à ta volonté et à mon vrai bien. Ne regarde pas ma faiblesse mais ma foi et ta miséricorde in­finie.

DEUXIÈME JOUR

O Jésus, splendeur du Père céleste, sur ton visage re­splendit le rayon de la divinité. Je T'adore en confessant que Tu es le vrai Fils du Dieu Vi­vant. Je t'offre, o Seigneur, toute ma vie. Que je ne sois jamais séparé de Toi qui es tout pour moi.

TROISIÈME JOUR

O Saint Enfant Jésus, en contemplant ton visage sur lequel apparaît le plus doux sourire je me sens en pleine confiance. Oui, j'espère tout de ton amour. O Jésus irradie sur moi et sur tous ceux qui me sont chers tes sourires de grâce. Et moi j'exalterai ton infinie misé­ricorde.

QUATRIÈME JOUR

O

 Enfant Jésus, dont le front est ceint d'une couronne je Te reconnais pour mon divin Roi. Je ne veux plus servir le Démon ni obéir à mes passions et céder au péché. Règne, o Jésus, sur mon pauvre coeur et rends le tout à Toi pour toujours.

CINQUIÈME JOUR

Je Te contemple, O Rédemp­teur très doux, revêtu d'un manteau de pourpre ton habit royal. Il me parle de sang ; ce sang que Tu as versé pour moi. Fais, o Jésus Enfant, que je n'oublie jamais  ton sacrifice et que je ne refuse pas de souf­frir avec Toi et pour Toi.

SIXIEME JOUR

O Toi l'Enfant le plus aima­ble, à Te voir soutenir le monde mon coeur se remplit de joie. Parmi les innom­brables êtres que Tu portes je suis moi aussi l'un d'eux. Tu me regardes, Tu me portes à chaque instant, Tu me gardes comme ton bien. Veille sur moi, o Jésus et aide moi dans mes épreuves.

SEPTIÈME JOUR

S

ur ton Coeur, O Enfant Jésus, brille une croix. Elle est l'étendard de notre Ré­demption. O Divin Sauveur, j'ai aussi ma croix, qui bien que légère, trop souvent me pèse. Aide-moi à l'accepter afin de la porter toujours avec fruit. Tu sais bien combien je suis faible. Aide-moi, Jésus.

HUITIÈME JOUR

A

vec ta Croix, sur ton Coeur je vois, o Enfant Jésus, un petit coeur. C'est l'image de ton Coeur, vraiment d'or par sa tendresse infinie. Tu es l'Ami vrai qui généreusement se donne et même s'immole pour la personne aimée. Fais moi comprendre à nouveau combien Tu m'aimes ardemment et enseigne-moi a répon­dre à ton amour.

NEUVIÈME JOUR

O

 Petit Roi, ta main droite toute puissante combien de bénédictions n'a t'elle pas données à ceux qui T'honorent et T'invoquent. Bénis aussi, o Enfant Jésus, mon âme, mon corps et ce qui m'est néces­saire. Bénis moi dans mes be­soins pour y pourvoir ; bénis moi dans mes désirs pour les exaucer. Ecoute ma prière et moi je bénirai ton Saint Nom chaque jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Enfant Jésus
commenter cet article

commentaires