Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 22:04

Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous, Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous, Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous, Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

 

 

Sainte Marie, priez pour nous.

Sainte Marthe, Sainte Hôtesse de Jésus-Christ,

Sainte Marthe, qui avez été prompte à ouvrir la porte de votre maison,

Sainte Marthe, qui avez reçu Jésus Christ dans votre maison,

Sainte Marthe, qui par une sainte bienséance, avait rendu votre maison agréable à Jésus,

Sainte Marthe, qui avez reçu celui qui ne prend ses repas que parmi les lis,

Sainte Marthe, chaste et pure Servante,

Sainte Marthe, vertueuse et charitable Servante,

Sainte Marthe, fidèle Servante,

Sainte Marthe, aimable et gracieuse Servante,

Sainte Marthe, prudente Servante,

Sainte Marthe, soigneuse Servante,

Sainte Marthe, heureuse Servante,

Sainte Marthe, servante du verbe incarné,

Sainte Marthe, qui avez donné du pain à Jésus-Christ lorsqu’il a eu faim,

Sainte Marthe, qui avez étanché la soif de Jésus-Christ en lui donnant à boire de vos propre mains,

Sainte Marthe, qui avez donné retraite à Jésus-Christ lorsqu’il a été pèlerin sur terre,

Sainte Marthe, qui avez délassé Jésus après ses travaux,

Sainte Marthe, qui avez employé vos biens et vos soins au service de Jésus-Christ,

Sainte Marthe, qui avez renoncé à toutes choses pour suivre Jésus-Christ,

Sainte Marthe, vrai exemple de la vie active,

Sainte Marthe, qui avez conduit votre sœur Magdeleine, aux mains de Jésus-Christ,

Sainte Marthe, qui avez invité votre sœur à vous aider, voulant qu’elle prit part à votre saint ministère,

Sainte Marthe, qui avez eu une sainte honte de travailler seule pour le service d’un si grand hôte,

Sainte Marthe, Bonne Sainte que nous pouvons appeler mère des saints Lazare et Magdeleine ainsi que vous êtes leur chère sœur,  

Sainte Marthe, qui dans la maladie de Lazare avez eu recours à Jésus, qui est un médecin, qui porte la santé et la vie partout,

Sainte Marthe, qui par un zèle plein d’espérance et de Foi, avez couru à la rencontre de Jésus,

 

Sainte Marthe, qui pour faire éclater la gloire du fils de Dieu, avez publié la puanteur du corps de Lazare, mort depuis quatre jours,

Sainte Marthe, qui, ayant joint vos larmes à vos prières, avez attendri le cœur de Jésus,

Sainte Marthe, qui en récompense de la ferme Foi que vous avez, touchant le mystère de la Résurrection, avez obtenu celle de Lazare, Sainte Marthe, heureuse compagne

et Servante fidèle de la Très sainte Mère de Dieu,

 

Sainte Marthe, qui avez ouï les prédications de Jésus,

Sainte Marthe, qui avez vu Jésus mort, et pendu sur la Croix

Sainte Marthe, qui avez eu la consolation de voir Jésus ressuscité,

Sainte Marthe, qui avez vu Jésus montant au Ciel

Sainte Marthe, qui avez reçu le Saint Esprit avec les apôtres dans le Cénacle,

Sainte Marthe, bienheureuse disciple de Jésus-Christ,

Sainte Marthe, apôtre infatigable,

Sainte Marthe, qui avez fidèlement dispensé les grâces que Dieu a déposées entre vos mains,

Sainte Marthe, qui avez eu un zèle incomparable pour la propagation de la foi,

Sainte Marthe, qui avez pris part en France pour le bonheur de notre nation,

Sainte Marthe, qui par la paix que vous avez conservée en votre famille, avez enseigné la charité,

Sainte Marthe, qui par l’austérité de votre vie, avez prêché le mérite de l’abstinence,

Sainte Marthe, qui par vos souffrances nécessaires et volontaires, avez adouci le chemin de la patience,

Sainte Marthe, innocente exposée à la merci des flots,

Sainte Marthe, précieuse Sainte due la prudence Divine a conservée comme un trésor de son Eglise,

Sainte Marthe, qui avez parcouru la Provence, laissant partout des marques de vos bienfaits,

Sainte Marthe, qui par une faveur singulière, avez choisi Tarascon pour votre séjour ordinaire,

Sainte Marthe, qui d’un chétif lieu auparavant appelé Lieu Noir, avez fait une ville éclatante, renommée par toute la terre,

Sainte Marthe, qui d’un peuple barbare en avez fait des chrétiens fidèles,

Sainte Marthe, qui avez abattu à vos pieds, un monstre qui portait en tout lieu la frayeur et le mort,

Sainte Marthe, qui avez exterminé l’idolâtrie,

Sainte Marthe, vigne florissante qui donnez la chasse au serment,

Sainte Marthe,

 Qui avez su par avance le jour et l’heure de votre mort,

Sainte Marthe, qui depuis la mort du Seigneur, avez toujours porté la figure de la Croix en votre sein,

Sainte Marthe, qui avez ouvert le chemin de la vie religieuse à toutes les vierges chrétiennes,

Sainte Marthe, qui avez regardé les approches de la mort d’un visage serein, et d’un cœur plein joie,

Sainte Marthe, qui sur la fin de vos jours, avez été dans les ardeurs continuelles du désir de voir votre <divin Hôte,

Sainte Marthe, qui par le souvenir des douleurs de Jésus, avez heureusement fini les vôtres et rendu l’âme à son créateur,

Sainte Marthe, qui avez été reçue dans le palais du Ciel, par Celui que vous aviez reçu dans votre maison sur la terre,

Sainte Marthe, qui avez été mise au tombeau des propres mains de Jésus-Christ,

Sainte Marthe,  glorieuse Sainte, du tombeau de laquelle, comme d’une vive source, coulent incessamment les dons du ciel,

Sainte Marthe, femme miraculeuse,

Sainte Marthe, qui avez été vous même l’un des plus grand miracle du monde,

Sainte Marthe, qui avez reçu de Dieu de guérir toutes les maladies,

Sainte Marthe, ancienne et illustre protectrice des rois dans leurs infirmités,

Sainte Marthe, ange tutélaire des peuples,

Sainte Marthe,  qui détournez sans cesse les coups de colère de Dieu, de dessus la tête de vos serviteurs,

Sainte Marthe, qui avez arrêté les fléaux qui ont infligé, en divers temps, les peuples voisins de vos Saintes Reliques,

Sainte Marthe, qui préservez et guérissez de la peste tous ceux qui ont eu recours à vous,

Sainte Marthe, qui par un privilège particulier guérissez toutes les maladies de sang,

Sainte Marthe, Heureuse Sainte, qui présidez en la conduite de ceux qui voyagent sur l’eau,

Sainte Marthe, qui nous secourez dans tous les dangers,

Sainte Marthe, qui apaisez les tempêtes,

Sainte Marthe, astre favorable, qui nous envoie la pluie du ciel dans nos besoins,

Sainte Marthe, notre sainte avocate,

Sainte Marthe, notre sainte patronne,

Sainte Marthe, notre amour et notre gloire

 

Dans toutes nos nécessités, aidez-nous Sainte Marthe,

Dans toutes les occasions de notre vie,

A L’heure de notre mort,

Par votre charité merveilleuse,

Par la sainte assiduité de vos soins vers Jésus,

Par votre sainte et vive foi,

Par toutes vos grandes vertus,

Par vos insignes mérites,

 

Ecoutez-nous, Grande Sainte, nous qui sommes sous votre protection, nous vous prions de moyenner le pardon de nos péchés auprès de Jésus, votre Divin Hôte, exaucez-nous, s’il vous plait.

           

Nous vous prions de bien vouloir être notre guide, et de nous conduire devant votre Cher et Divin Hôte, exaucez-nous, s’il vous plait.

 

Nous vous prions de nous procurer cette grâce, que votre Saint et Divin Hôte demeure toujours avec nous, exaucez-nous, s’il vous plait.

 

Nous vous prions de mettre sous votre protection et sauvegarde cette famille, et tous ceux qui se confient à votre sainte protection, exaucez-nous, s’il vous plait.

 

Sainte Hôtesse de Jésus, exaucez-nous, s’il vous plait.

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

ANTIENNE Jésus entra dans le château de Béthanie, et une heureuse femme appelée Marthe, le reçut en sa maison.

 

PRIONS. Dieu tout puissant et éternel, qui avez voulu que la très sainte vierge Marthe eût l’honneur de recevoir dans sa maison votre Fils unique lorsqu’il conversait sur la terre pour le salut des hommes, accordez-nous, s’il vous plaît, que les mérites et intercessions de cette Glorieuse Sainte, nous puissions être reçu, par votre miséricorde, dans le palais des Cieux, par le même Jésus-Christ Notre Seigneur, Votre Fils, qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.

 

Ainsi soit-il. Imprimatur, 1793

 

Prier avec les Saints. Recueil de 188 litanies Tome 2 p. 217 d’Alain MIUS Edition Résiac

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Litanies des saints
commenter cet article

commentaires