Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 14:01

Mystères Glorieux

 

1. La Résurrection

Au jour marqué, malgré les précautions prises par les juifs, Jésus sort vivant et victorieux du tombeau. La joie succède à la tristesse, le triomphe au combat.

Demandons à la Vierge Marie d'augmenter en nous la Foi afin que notre vie présente soit une préparation généreuse et fidèle pour notre vie future.

Si la mort introduit dans la vérité, c'est la résurrection qui affirme cette vérité et qu'il s'agisse du corps, de l'esprit, du cœur, des personnes, des événements, elle prononce le dernier mot de Dieu et fait triompher son éternelle Vérité.

C'est donc à une vie toujours plus haute que celle d'ici-bas, que nous devons tendre. Nous avons pour cela à transposer toute notre activité morale sur un plan supérieur.

Avec Notre-Seigneur, avec l'aide de la Très Sainte Vierge, nous pouvons sortir de nos mi­sères, triompher du démon et forts de la force divine, marcher dans la voie de l'effort constant.

Fortifions notre courage dans les peines de cette vie par la pensée que ces afflictions qui nous semblent pesantes, malgré tout courtes et légères, nous vaudront, par la patience, un poids immense de gloire et de bonheur sans fin.

0 Marie, aidez-nous à mettre plus de divin dans notre vie, à ne prendre dans les créatures que ce qui est nécessaire à notre existence et à notre avancement spirituel, à chérir les Volontés Divines, à simplifier nos désirs, pour que Dieu soit réellement le premier servi dans chacune de nos âmes. Mars 1944

 

2. L’Ascension

Quand arrive le jour où Jésus doit remonter vers son Père, Il prend avec Marie et ses disciples un dernier repas eucharistique comme pour leur montrer que l'Eucharistie est le point de départ de toute ascension spirituelle.

Si nous voulons, nous aussi, gravir les sommets, il faut mettre dans notre vie beaucoup de Foi et d'Amour.

Jésus qui, depuis la résurrection, est resté 40 jours à les instruire, reproche une dernière fois à ses Apôtres leur peu de Foi.

Puis le Seigneur entraîne ses disciples au Mont des Oliviers. Est-ce pour nous rappeler que l'olivier est l'emblème de l'Espérance et que le fruit de l'olivier symbolise la douceur et la miséricorde ?

Un recueillement profond absorbe les disciples silencieux. Jésus ne peut instruire les âmes que dans le silence et le recueillement.

Il parle à ses apôtres, il leur montre une dernière fois leur mission, puis II s'élève radieux aux yeux de ses disciples qui ont le cœur partagé entre le bonheur de jouir de sa Gloire et la tristesse de la séparation. Plus nous purifierons nos sens, plus nous nous détacherons de tout ce qui est humain, plus aussi nous serons aptes à nous élever à la suite de Jésus, à suivre la lumière.

Jésus entre au Ciel à travers une nuée. Saisissons cette dernière leçon. Pour entrer au Ciel, nous aurons nous aussi à traverser une nuée, nous n'arriverons à l'union divine qu'en acceptant de passer par certaines obscurités, à travers des humiliations et des souffrances. Seigneur Jésus, je Vous en prie, détachez-moi de tout ce qui est terrestre pour que tous mes désirs soient pour Vous.

Vierge Sainte qui avez si bien compris votre Divin Fils, faites-moi aussi comprendre son enseignement et obtenez-moi la Foi, l'Espérance et l'Amour qui m'ouvriront un jour le Paradis. Sans date (Mai 1944 ?)

 

3. La Descente du Saint-Esprit sur les Apôtres

Séparés du monde, retirés dans une habitation pour eux pleine de souvenirs, au Cénacle, les Apôtres dans la douce société de la Vierge Marie, persévèrent dans la prière.

C'est par la prière que, nous aussi, préparons la descente du Saint-Esprit en nos âmes. Dieu pour cela exige le silence, ce silence qui doit nous suivre en toutes nos actions et qui est l'indice d'une âme attentive et recueillie.

Le Saint-Esprit descend du Ciel dans un vent violent qui est comme un souffle qui soulève. Or le propre de l'amour est de mouvoir, de pousser la volonté de celui qui aime vers l'objet aimé.

Merveilleuse réalité, si nous le voulons. Laissons-nous sous le regard maternel et avec l'aide puissante de la Sainte Vierge, envahir par l'esprit d'Amour. Le bonheur, ici-bas, est dans ce laisser-faire.

Reconnaissons humblement nos misères, nos langueurs, mais croyons à la vertu de l'Esprit-Saint et à la transformation qu'il peut opérer dans toute âme pure qui se travaille et veut aimer. Croire à l'amour impose de répondre à l'amour. Ainsi que les Apôtres, mettons-nous dans la prière de Marie, afin que cette œuvre transfor­mante s'accomplisse dans toute âme ouverte à la Foi, à l'humilité, à la confiance.

Donnez-nous, O Vierge notre Mère, le goût et l'attrait de la lumière.

Maintenez nos âmes dans une atmosphère lumineuse : droiture des intentions, netteté de conscience, loyauté des sentiments, sincérité de la volonté, afin que tout soit vérité en nos âmes et que nous bénéficions de l'influence de l'Esprit-Saint. Juin 1944

 

4. L'Assomption

L'Assomption de la Sainte Vierge proclame et célèbre le triomphe définitif et complet de celle qui annonce, dans son Magnificat, que toutes les générations la déclareront à jamais bienheureuse.

C'est la fête de la grande Souveraine de l'Univers, fête pleine de douceur, de lumière, car nous ne pouvons séparer la mort de Marie de son triomphe, ni son triomphe de sa mort. Telle vie, telle mort. Où l'arbre penche, il tombe...

Si puissamment l'âme de la Mère était rivée à celle de son Fils, qu'elles ne pouvaient rester séparer longtemps.

Que la Vierge Marie nous aide à transformer, purifier notre vie.

Ce Mystère nous invite à nous détacher du créé pour tendre au divin, à élever nos pensées, notre esprit, notre cœur vers le Ciel.

Car notre vie ne sera sainte et parfaite qu'au même degré où elle sera conforme à celle de Jésus, et cela par l'union, la vie intérieur, le surnaturel que nous mettrons dans toutes nos actions, même les moindres.

La vie de notre Mère fut remplie d'actions ordinaires faites saintement.

Pensons aussi que le Royaume de France fut consacré à Marie par le choix qu'en fit le Roy et le peuple comme patronne, sous le titre de son Assomption dans le Ciel.

Prions-la humblement d'oublier et de pardonner les erreurs et les fautes de notre pays et de se montrer une Mère pleine de Miséricorde.

Belle est notre prière, puissante est notre Reine. Ô Vierge Triomphante, ayez pitié de nous, bénissez-nous. Août 1944

 

5. Le Couronnement de la Sainte Vierge

Comment se figurer le couronnement de Marie, Souveraine de l'Univers, le triomphe de cette Reine unique au monde, la joie des Anges, des Saints, à la vue de cette créature si parfaite, chef-d'œuvre de Dieu et surtout la joie de la Trinité : du Père qui couronne Marie comme sa Fille, joie de Jésus qui couronne sa Mère, joie du Saint-Esprit qui couronne son Epouse.

Oh, ranimons notre confiance, notre Espé­rance, ne cessons pas de la prier, de l'invoquer et qu'elle soit plus que jamais notre Reine dans nos cœurs.

Ce que Dieu couronne en Marie, c'est son humilité si profonde, son inaltérable patience, son immense charité, son angélique pureté... et toutes les vertus qu'elle a pratiquées à la perfection.

Elle est pour l'éternité, Reine du Ciel, en possession d'une gloire incomparable et d'un pouvoir sans borne. Trésorière de toutes les grâces, elle en dispose à son gré pour ses enfants. Pas une grâce qui ne passe entre ses mains.

Ô Mère, douce Vierge Marie, nous ne sommes que de pauvres enfants mais bien vôtres. Acceptez qu'après la Trinité Sainte, après les Anges et les Saints, nous vous couronnions nous aussi. Couronne tressée de nos Ave, couronne embaumée du Rosaire qui vous est si cher.

Soyez notre Reine, 0 Marie, rendez-nous moins indignes d'être vos enfants, usez de votre crédit pour nous obtenir la pratique des vertus religieuses, des vertus propres à notre vocation et par dessus tout, la charité, sans laquelle nous ne pouvons prétendre aimer Dieu et être vos enfants.

Ô Marie, Reine de France, Reine de l'Uni­vers, ayez pitié de nous, priez pour nous. Septembre 1944

 

« Il me serait impossible de me donner à un autre qu'à Dieu, et cela n'est pas parce que je ne sais pas ce que c'est qu'aimer ; j'ai aimé et j'aime encore, mais cette affection, quoique profonde, est si pâle à côté de celle que je ressens pour Lui. »

 « Tu es seul à pouvoir apaiser ma soif d'aimer et mes yeux T'ont contemplé, ô mon Jésus. Et lorsqu'on me demande de parler de toi, que puis-je dire, que Tu es l'infinie Beauté, l'infinie Tendresse, l'infinie Perfection. Ô Jésus, Tu es ma consolation, ma joie, ma force, ma vie, mon tout. Ô mon Jésus, Tu sais que je T'aime ! »

 « Je veux que les joies me viennent de Lui... Je désire trouver ma joie dans Sa volonté... Je n'ignore pas que faire Sa volonté, c'est souffrir, c'est se renoncer constamment. »

« Il est doux de penser que parmi les êtres chers qui nous ont quittés, beaucoup jouissent de l'éternelle vision, qu'on peut les prier... Et ce soir, en visitant les tombes de la famille, des amis, des connaissances, je sentais un bonheur intense m'envahir. Oh ! si le monde pouvait comprendre ce qu'est vraiment la mort... Mourir, c'est sortir de son moi borné et se jeter dans l'infini de Dieu, c'est enfin ne plus l'offenser ! »

« La Très Sainte Vierge m'a dit qu'ici-bas je pourrai encore Le faire aimer davantage. »

 

Prière d'Intercession

Seigneur Jésus

Toi qui es un Dieu d'amour et de compassion, Toi qui t'es offert pour souffrir

En rémission de tous nos péchés

Prends pitié de..............

Regarde sa (faiblesse...) son....

Et viens par ton Esprit la purifier

La guérir et la renouveller.

Nous te le demandons par l'intercession de ta Très Sainte Mère,

Afin que tu sois toujours davantage glorifié, honoré, et aimé

dans son cceur.

Sois béni, Seigneur d'accomplir....

En cette âme qui devant Toi s'incline et t'implore..

Sois béni avec le Père et l'Esprit Saint maintenant et toujours. Amen !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Rosaires médités
commenter cet article

commentaires