Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 13:55

Même si l'on enlève du « cas » Yvonne-Aimée de Jésus, tout l'extraordinaire, tout le « surnaturel », il demeure une vie exemplaire et sainte qui suffit à conduire toutes les âmes à Dieu par le Seigneur Jésus et la Très Sainte Vierge.

Ce Rosaire a été assemblé pour la dévotion privée et faire advenir le règne de Dieu.

 

MARIE YVONNE-AIMÉE DE JÉSUS (1901-1951)

« Jésus, je T'en supplie, ranime sans cesse en moi la ferveur de Ton zèle, fais vivre plus intenses en mon cœur les flammes de Ton apostolat, les désirs des saintes conquêtes, des travaux rédempteurs. »

Yvonne Beauvais, est née le 16 juillet 1901 à Cossé en Champagne (Mayenne) et morte le 3 février 1951 à Malestroit dans le Morbihan.

Dès l'âge de 8 ans son cœur d'enfant est imprégné par l'Histoire d"une âme de Thérèse de Lisieux et elle fait la rencontre sensible de Jésus. C'est un an avant sa première communion. Par la suite, révélations, prémonitions et apparitions auront une grande place dans sa vie d'adolescente, de jeune fille puis de religieuse Augustine Hospitalière (à 26 ans). Ces manifestations de prédilection divine accompagnent sa prière et son très grand amour de l'Eucharistie.

Cependant elle écrit : « Je n'ai jamais désiré ni cherché rien d'extraordinaire. Par tempérament, j'aime ce qui est simple, clair », ou encore : « Mon Dieu, donnez-moi cette paix sereine, paix de l'âme devant ma vie telle que Vous me la faites. »

Yvonne-Aimée fonde toute son espérance sur la miséricorde divine au fur et à mesure des étapes qu'elle franchit dans le monde et hors du monde : et cela avec l'aide permanente de quelques frères et sœurs en Christ (toujours vivants pour certains) à qui elle révèle la puissance de sa vie intérieure. Elle entretient avec eux de nombreux échanges faits de soutiens et d'encouragements mutuels.

Elle fait fructifier sans compter tous ses talents au service de Dieu : talents de cuisinière, d'artiste (peintre et musicienne), d'organisatrice et de fonda­trice. Elle devient supérieure de sa communauté et supérieure générale de la Fédération des monastères d'Augustines du monde. Elle crée ce premier modèle de Fédération reconnu par l'Eglise et dont se sont inspirées toutes les autres congrégations religieuses.

Un ardent désir de sauver les âmes la conduit à offrir ses moindres activités en soumission totale à la Volonté divine. Elle visite les pauvres, soigne les malades, voyage en Angleterre, au Canada, en Afrique du Sud pour soutenir les missions de l'Ordre à l'étranger. Elle est responsable de l'agrandissement et du développement de la clinique de Malestroit grâce à laquelle elle pu secourir de nombreux blessés de la guerre de 1939-1945, ce qui lui valut plusieurs déco­rations militaires.

Monseigneur Picaud, évêque auxiliaire de Vannes puis évêque de Bayeux et Lisieux, avec qui elle est en relation suivie très étroite de 1923 jusqu'à la fin, la vénère, après sa disparition, comme « une très grande sainte ». Elle laisse de nombreux écrits qui font l'objet d'études pour sa béatification.

« J'ai de l'ange cette vie mystérieuse d'amour, cette pénétration des gens et des choses, ces facultés extraordinaires que les hommes les plus instruits ne comprendront jamais, parce que cela dépasse toute intelligence humaine et que cette partie de ma vie se peut dans une atmosphère entièrement divine et surnaturelle. »

« Je sens que le Bon Jésus est là qui m'aide et qui me guide. En disant que je Le sens, ce n'est pas le intiment qui est atteint, c'est une constatation. »

Mettez la douceur, le calme dans votre vie, pour que votre intérieur et votre extérieur en soient tout imprégnés. L'apostolat du Seigneur Jésus a été fait avant tout autre chose, de douceur... »

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Rosaires médités
commenter cet article

commentaires