Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 14:06

Posté par Maximilien Bernard dans Opposition au Pape le 24/09/10 |

 

Je lis via Benoît-et-moi une excellente analyse d’un certain François H. sur le catholicisme du quotidien La Croix, lequel n’est que le reflet de ce que pense le noyau dirigeant de la CEF. Après avoir montré que, sous une apparente neutralité, La Croix utilise la critique de livres (systématiquement de tendance progressistes), les blogues des journalistes (notamment celui d’Isabelle de Gaulmyn) et les tribunes (toujours dans le même sens, soit antiromain), pour délivrer un message hostile au Pape, au Magistère et à la Tradition catholique, l’auteur termine ainsi :

Des questions s’imposent : pourquoi, mais pourquoi un journal catholique, le journal qui aurait dû réparer les dommages causés par les mensonges de la grosse presse, pourquoi ce journal s’est-il « dérobé devant les loups », comme le dirait Benoît XVI, quand il n’a pas hurlé avec eux ? Pourquoi tant de mensonge, tant d’hypocrisie, tant de partis pris sous le couvert d’une fausse pondération ? Pourquoi tant de pitié dédaigneuse pour le Saint-Père Benoît XVI ? Pourquoi si peu d’amour pour l’Eglise du Christ, si peu de bienveillance sincère ou au moins de franc respect pour le Successeur de Pierre, pourquoi tant de désinvolture pour le dépôt de la foi, la doctrine sacrée, la sainte Tradition de l’Eglise ? Pourquoi ce journal, qui porte le nom de la Croix de Notre-Seigneur, crucifie-t-il sans arrêt la sainte Eglise en la livrant au jugement d’une multitude de Pilate ?

Autant de questions à retransmettre aux donneurs d’ordre mitrés de ce journal.

Ne voulant ni répondre ni ignorer l’attaque, Isabelle de Gaulmyn de La Croix a contre-attaqué :

il est aujourd’hui difficile, sinon impossible d’instaurer un débat sur la toile pour les catholiques [...] Cher François H, et si on se parlait?

Chiche lui répond se dernier. Mais vraiment, en vérité :

Le dialogue entre « catholiques » a ceci de problématique, qu’il n’est pas même oecuménique, mais interreligieux : on peut opposer terme à terme la foi du « tradi » et celle du progressiste : ils n’ont pas la même religion. Il faut donc que l’un soit catholique et l’autre non. Finalement, si chaque camp en vient aux anathèmes, ce n’est peut-être pas par hasard ; paradoxalement, c’est peut-être même par honnêteté intellectuelle. Il me semble que l’hérésie caractérisée est passible d’excommunication latae sententiae, or, puisque les positions s’opposent terme à terme sur des questions de foi, un camp n’est pas catholique, dont il faut que l’un soit hérétique donc excommunié de fait. Je sais que les syllogismes ont mauvaise réputation aujourd’hui ; mais il faut plus que jamais appeler un chat un chat. [...] Je ne dis pas que vous n’êtes pas catholique. Je dis que vos écrits et vos déclarations exigent de sérieuses clarifications. Sans cela, on pourra toujours débattre sur telle ou telle formule : ce sera toujours creux et inutile.

Dur à avaler pour le quotidien de la CEF, qui n’a jamais avoué son antipapisme.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Actualité
commenter cet article

commentaires