Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 14:49

Un saint pour aujourd’hui

ROME, Jeudi 27 janvier 2011 (www.ZENIT.org) - Comme chaque année, les Dominicains de Toulouse fêteront saint Thomas d'Aquin (1225-1274) dont les reliques reposent depuis le 14e siècle dans la Ville Rose.

Ce vendredi 28 janvier, fête de saint Thomas et jour anniversaire de l'arrivée de ses reliques à Toulouse, les Dominicains célèbreront la messe avec l'institut catholique. La célébration eucharistique sera présidée par Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, à 18h30 aux Jacobins, ancien couvent des frères prêcheurs.

La messe solennelle s'achèvera par une grande procession de la relique du crâne de saint Thomas dans l'église et dans le cloître des Jacobins.

Interrogé par ZENIT, le frère Augustin Laffay, prieur du couvent dominicain de Toulouse rappelle l'importance de saint Thomas dans la réconciliation entre foi et raison.

Sur les pas de saint Thomas, le frère Laffay évoque notamment le ministère d'enseignement prodigué aujourd'hui par de nombreux frères Dominicains, et leur engagement dans la revue thomiste, une des plus anciennes revues de théologie et à l'institut Saint Thomas d'Aquin de Toulouse qui forme des prêtres et des laïcs à l'école de saint Thomas.

« Nous pensons qu'il y a dans la méthode et dans les découvertes de saint Thomas un trésor qui est toujours vivant, toujours actuel », affirme-t-il.

« Ce n'est pas un saint du 13e siècle pour le 13e siècle », observe le frère Laffay, mais une figure très actuelle. « C'est pour cela qu'il a reçu le titre de ‘docteur commun' : c'est-à-dire qu'il a quelque chose d'universel ».

C'est au 14e siècle que le pape Urbain V donne les reliques de saint Thomas d'Aquin, religieux dominicain, à la ville de Toulouse où l'ordre des Prêcheurs est né un siècle plus tôt. Durant la Révolution, les reliques sont cachées dans l'église Saint-Sernin de Toulouse avant d'être replacées solennellement sous le maître autel des Jacobins en 1974.

Marine Soreau

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Actualité
commenter cet article

commentaires