Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 15:46

Liberté de conscience et droit à la vie

ROME, Lundi 10 janvier 2011 (www.ZENIT.org) - Benoît XVI demande la liberté religieuse, en particulier pour les chrétiens des pays à majorité musulmane, mais aussi dans les pays occidentaux où l'on prône la « tolérance » mais où les pressions sont fortes en particulier pour ce qui concerne l'objection de conscience et le droit à la vie.

Le pape demande « qu'aucune société humaine ne se prive volontairement de l'apport fondamental que constituent les personnes et les communautés religieuses ! »

Le pape Benoît XVI a reçu ce matin en audience, comme c'est la tradition en début d'année pour l'échange des vœux, les membres du Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, à 11h00, dans la « Sala Regia » du palais apostolique du Vatican.

Marginalisation de la religion

Le pape a évoqué la liberté religieuse dans les pays occidentaux où les chrétiens se trouvent « face à d'autres types de menaces contre le plein exercice de la liberté religieuse ».

Le pape a évoqué « des pays dans lesquels on accorde une grande importance au pluralisme et à la tolérance, mais où la religion subit une croissante marginalisation ».

Il pose ce diagnostic : « On tend à considérer la religion, toute religion, comme un facteur sans importance, étranger à la société moderne ou même déstabilisant et l'on cherche par divers moyens à en empêcher toute influence dans la vie sociale ».

Objection de conscience et droit à la vie

Il déplore les pressions dont les chrétiens sont l'objet contre leur conscience : « On en arrive ainsi à exiger que les chrétiens agissent dans l'exercice de leur profession sans référence à leurs convictions religieuses et morales, et même en contradiction avec celles-ci, comme, par exemple, là où sont en vigueur des lois qui limitent le droit à l'objection de conscience des professionnels de la santé ou de certains praticiens du droit ».

C'est pourquoi le pape a salué « l'adoption par le Conseil de l'Europe, au mois d'octobre dernier, d'une Résolution qui protège le droit du personnel médical à l'objection de conscience face à certains actes qui lèsent gravement le droit à la vie, comme l'avortement ».

Liberté de l'éducation

Mais le pape indique un autre danger pour la liberté religieuse, dans le domaine de l'éducation : « Je ne puis passer sous silence une autre atteinte à la liberté religieuse des familles dans certains pays européens, là où est imposée la participation à des cours d'éducation sexuelle ou civique véhiculant des conceptions de la personne et de la vie prétendument neutres, mais qui en réalité reflètent une anthropologie contraire à la foi et à la juste raison ».

« La religion, insiste le pape, ne constitue pas pour la société un problème, qu'elle n'est pas un facteur de trouble ou de conflit. Je voudrais répéter que l'Eglise ne recherche pas de privilèges, ni ne veut intervenir dans des domaines étrangers à sa mission, mais simplement exercer celle-ci avec liberté ».

Comme dans son Message pour la célébration de la Journée Mondiale de la Paix, 1er janvier 2011, le pape invite chacun « à reconnaître la grande leçon de l'histoire » et la « contribution des grandes religions du monde au développement de la civilisation » (n. 7).

Il cite le passage de son Message invitant les chrétiens « non seulement à un engagement civil, économique et politique responsable, mais aussi au témoignage de leur charité et de leur foi, à offrir une contribution précieuse à l'engagement rude et exaltant pour la justice, le développement humain intégral et le juste ordonnancement des réalités humaines ».

A ce propos, le pape mentionne la figure « emblématique » de la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta et le centenaire de sa naissance « célébré à Tirana, à Skopje et à Pristina comme en Inde » et le « vibrant hommage » qui lui a été rendu « non seulement par l'Eglise, mais aussi par des Autorités civiles et des chefs religieux, sans compter les personnes de toutes confessions ».

Le pape y insiste : « L'engagement qui naît de la foi est bénéfique à toute la société ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Actualité
commenter cet article

commentaires