Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 22:07

Né en 1673 à Montfort–sur–Meu, fils d'un avocat désargenté Louis Marie Grignon fait ses premières études au collège saint Thomas des jésuites de Rennes puis grâce à l'aide charitable de quelques personnes qui prennent en charge ses étude sacerdotales, il entre en octobre 1693 dans la communauté de Claude Bottu de la Barmondiére puis au collège de Montaigu et en 1695 au petit séminaire de Saint -Sulpice à Paris. 



Il est ordonné prêtre le 5 juin 1700 et rejoint la communauté des prêtres de Saint Clément à Nantes.  Au cours de l'été 1701, il prêche ses premières missions dans le diocèse de Nantes dont la plus marquante restera celle de Grandchamps. Déçu par l'inaction de la communauté des prêtres de saint Clément, il obtient de Monseigneur Girard, évêque de Poitiers d'être nommé aumônier de l'Hôpital général de Poitiers. En 1703 il fonde avec Marie-Louise Trichet une congrégation hospitalière, l'institut des Sœurs de la Sagesse Divine, vite populaires sous le nom de Filles de la Sagesse, qui se charge d'une école à La  Rochelle en 1715 avant de s'installer définitivement à Saint-Laurent-sur-Sèvres. Dans le même temps, il poursuit ses missions dans plusieurs paroisses de Poitiers et de ses environs, mais rencontre des oppositions et des contradictions à cause de son exigence apostolique et de ses méthodes originales de prédication.




En 1706, il décide de faire un pèlerinage à Rome afin de faire le point sur son activité missionnaire. Le 6 juin 1706, il est reçu par le pape Clément XI à qui il s'offre pour travailler aux missions d'Orient. Le pape lui demande de rester en France et approuve le but et la méthode de son activité missionnaire : le renouvellement de l'esprit chrétien par le renouvellement des promesses du baptême. Afin de lui permettre de prêcher partout, il confère même le titre de missionnaire apostolique, l'originalité de ses prédications lui ayant attiré l'inimitié des évêques tant jansénistes que libertins. Il inaugure son ministère en Vendée par une mission célèbre à la Garnache au cours du carême de 1711.




En 1712, il effectue des missions à l’Ile d'Yeu, Sallertaines, Saint-Christophe-du-Ligneron puis à Mervent, Fontenay-le-Comte et Vouvant en 1715. Entre ces missions, il s'accorde de brefs séjours de repos, de prière et de silence dans la grotte de la Roche-aux-Faons en forêt de Mervent. Ses prédications réveillent la ferveur de ses auditoires auxquels il fait souvent chanter des cantiques de sa composition. Louis-Marie évangélise ainsi la Bretagne, la Normandie, le Poitou, la Saintonge, les Mauges.


Le livre des Bannières Ass pour le XV ème centenaire de la France

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Louis Marie Grignon de Montfort
commenter cet article

commentaires