Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 20:48

Née vers 470, Clotilde est la fille de roi burgonde Chilpéric. En 480, Gondebaud fait assassiner son frère Chilpéric afin de s'emparer du pouvoir. La veuve de Chilpéric, Carétène, se retire alors avec l'une de ses filles, Sédeleube, rentre au couvent. Quant à Clotilde, l'usurpateur Gondebaud la garde auprès de lui et la donne en 493 en mariage au chef des Francs Clovis.



Demeurée catholique dans un milieu dominé par l'hérésie arienne, Clotilde avait posé comme condition à son mariage de pouvoir pratiquer librement sa religion et de faire baptiser ses enfants. Elle formait surtout le projet de convertir son mari païen à la religion du Christ. Son premier fils Ingomer meurt malheureusement quelques semaines après avoir été baptisé, déclenchant le courroux de Clovis qui y voit une vengeance de ses dieux francs. Leur second fils également baptisé tombe gravement malades lui aussi mais les prières de Clotilde obtiennent sa guérison et commencent d'ébranler Clovis. Après un voyage à Tours ou il est le témoin des miracles obtenus sur le tombeau de st Martin l'apôtre des Gaules, Clovis accepte de se faire enseigner par Rémi, l'évêque de Reims. Sa conversion devient définitive après la bataille de Tolbiac près de Cologne, où les Francs s'affrontent aux Alamans et se trouvent en grande difficulté. Clovis supplie alors le "Dieu de Clotilde" de lui faire remporter la victoire, ce qui se produit de manière inattendue : Clovis et ses soldats abandonnent leurs dieux traditionnels et demandent le baptême.



Ce baptême de Clovis en lequel "la France a été elle-même comme baptisée" pour reprendre les propres termes du pape Léon XIII  a fait de la  France la fille aînée de l'Eglise et contribué à la ruine de l'arianisme en Occident. Clotilde, par la solidité de sa foi avant la mort de Clovis en 511 elle obtient de lui la fondation à Paris de l'église ste Geneviève.



Devenue veuve à 35 ans en 511, elle connaît la douleur de voir son unique fille, nommée comme elle Clotilde , enlevée et donnée en mariage au roi arien des Wisigoths d'Espagne. Elle doit assister surtout au crime de ses fils Childebert et Clotaire qui vont jusqu'à assassiner sous ses yeux les fils de leur frère Clodomir afin de les empêcher de régner. Clotilde se retire alors à Tours près du tombeau de saint Martin, jusqu'à sa mort en 545. Elle est enterrée auprès de Clovis et de sainte Geneviève dans l'Eglise des Saints Apôtres qu'elle avait fait construire.  



Clotilde, ton exemple de persévérance et d'amour pour un mari difficile l'a amené à reconnaître le puissante tendresse de Dieu   et il s'est écrié : "Dieu de Clotilde, si tu me donnes la victoire je me fais chrétien" Ce ne fut pas un marchandage mais le départ de l histoire chrétienne en France  ce fut le baptême de la fille ainée de l Eglise.


Prière de Mgr Aubry (1991)   Association des Bannières 2000 1er Tome

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Sainte Clothilde
commenter cet article

commentaires