Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 10:37

 

Espoir et Salut de la France

Marguerite-Marie est sœur chez les visitandines de Paray Le Monial, c'est là que le Seigneur lui fait savoir son désir de faire connaître au plus grand nombre l'amour de son Cœur. Jésus lui apparaît de nombreuses fois, alors qu'elle était en prière devant le Saint-Sacrement. L'essentiel de son message est regroupé dans trois de ces révélations. La première a lieu le 27 décembre 1673 : "Une fois, étant devant le Saint-Sacrement... me trouvant toute investie de cette divine présence... je m'abandonnai à ce divin Esprit, livrant mon cœur à la force de son amour... Il me fit reposer fort longtemps sur sa divine poitrine, où il me découvrit les merveilles de son amour, et les secrets inexplicables de son Sacré-Cœur... Il me dit : "Mon divin Cœur est si passionné d'amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu'il les répande par ton moyen, et qu'il se manifeste à eux pour les enrichir de ses précieux trésors que je te découvre...". La deuxième se situe probablement un des premiers vendredis de l'année 1674 : "Et une fois, entre les autres que le Saint-Sacrement était exposé, après m'être retirée toute au dedans de moi-même... Jésus-Christ, mon doux maître, se présenta à moi, tout éclatant de gloire avec ses cinq plaies, brillantes comme cinq soleils, et de cette sacrée Humanité sortaient des flammes de toute part, mais surtout de son adorable poitrine qui ressemblait à une fournaise; et s'étant ouverte, me découvrit son tout aimant et tout aimable Cœur, qui était la vive source de ces flammes. Ce fut alors qu'il me découvrit les merveilles inexplicables de son pur amour, et jusqu'à quel excès il l'avait porté d'aimer les hommes, dont il ne recevait que des ingratitudes et méconnaissances..."Le 17 juin 1675, le Sacré Cœur apparaît de nouveau à Ste Marguerite-Marie et lui demande : "Fais savoir au fils aîné de mon sacré cœur que comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de la Sainte Enfance (la naissance de Louis XIV fut en effet miraculeuse), de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu'il fera de lui-même à mon cœur adorable. Il veut régner dans son palais, être peint dans ses étendards et gravé dans ses armes, pour le rendre victorieux de tous les ennemis de la Sainte Eglise." Cette demande ne fut pas exaucée par Louis XIV ni par ses successeurs. On dit que le Christ est apparu à plusieurs reprises pendant la première guerre mondiale pour demander que son sacré cœur soit peint sur le drapeau tricolore, notamment à une bergère prénommée Claire. Beaucoup de soldats, de généraux et de civils accédèrent personnellement à cette demande.


Signification :
Le drapeau Français orné du Sacré Cœur de Jésus est le symbole de la France catholique, de la France unie à Dieu. Il nous rappelle que la France est née de la volonté de Dieu et qu'elle a reçu pour mission de promouvoir la foi catholique. Il nous rappelle nos origines de "Fille aînée de l'Eglise" et aux devoirs qu'elles incombent. Devoirs qui sont toujours les nôtres, même s'ils ne semblent pas préoccuper nos dirigeants aujourd'hui. Il est enfin, et surtout une réponse à une demande divine qui n'a jamais été exécutée. Il symbolise la Royauté du Christ sur notre pays. "Le règne du Christ est celui du Sacré Cœur" dit Mgr Pie.

 

Eglise paroissiale des apparition du Christ à Claire Ferchaud : Fresque

Maison du Sacré-Cœur 27 rue du Commerce 79700 Loublande Tél : 05 49 81 96 01 Fax : 05 49 81 20 98

Chapelle et fresque du calvaire : Vendredi : 10h Eucharistie, Exposition du St Sacrement toute la journée. Chapelet 17h, Salut du Saint Sacrement Samedi : 11h Eucharistie Dimanche : 10h30 Eucharistie

 Messe d’anniversaire de Claire Ferchaud (5 mai 1896 – 29 janvier 1972) le 29 janvier

Humble victime d’expiation. elle fut obéissante jusqu’à la mort dans l’amour de l’Eglise et de la France

Librairie : Le Sacré-Coeur et Claire Ferchaud, Paris, Téqui, s.d..3 tomes

Autocollant : drapeau tricolore et le Sacré-Cœur – Salut et Espoir de la France 1,10 Euros (Téqui)

Image du Sacré-Cœur broyé et dépliant en 3 volets

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Sacré Coeur
commenter cet article

commentaires