Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Marie.jpeg
" Marthe, pensez-vous que la France ait encore un avenir spirituel ?"
Elle a poussé une sorte de cri et a dit : "Ah, ça j'y crois beaucoup !" Elle l'a dit avec une force dans la voix, comme une jaillissement de son coeur....  
PERE BERNARD PEYROUS   

L’arc-en-ciel de la vocation chrétienne est devenu presque infini ; l’éventail des réalisations de la sainteté le sera tout autant.

Mgr Jean-louis Bruguès, o.p. 

 

Jean-Paul II et la France envoyé par paristocrate 

Biographie de Jean-Paul II envoyé par paristocrate 

Benoit-XVI.jpg 

"La chose la plus horrible dans notre monde aujourd'hui, c'est la communion
dans la main"
(Mère Teresa, 23 mars 1989, dans The Wanderer, Pakistan).

Texte libre

imTOU.jpg 

Joli chemin n’allonge pas 

 Prière ne retarde pas, 

Et aumône n’appauvrit pas.   

 

Sous le pommier,

Proverbes de la Terre,

par Henri Pourrat,

éd Dominique Martin Maurin 

 

 ___________________________ 

J'ai rêvé que la vie est joie.
Je me suis réveillé et j'ai vu

que la vie est devoir.
J'ai accompli mon devoir et

j'ai réalisé que le devoir est Joie.  

Tagore 

JMJ SYDNEY 2008
envoyé par Le_Bon_Larron

 ____________________________

 La science prétend aujourd’hui que l’univers est vide et muet Je ne crois pas que l’univers soit muet, je crois plutôt que la science est dure d’oreille…

L’œil qui scrute, qui analyse,
qui dissèque, doit être réconcilié avec l’œil qui vénère et qui contemple…


Il nous faut apprendre maintenant
à vivre en pratiquant à la fois la science et la poésie ;
Il nous faut apprendre à garder 
les deux yeux ouverts en même temps

Hubert Reeves (Il y eut un matin ) 

 


Saint(e)s envoyé par Le_Bon_Larron 
  

Cantique des trois enfants dans la fournaise (Daniel 3, 51 sq, extraits)

Toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur !
Sources et fontaines, bénissez le Seigneur !
Vous tous, oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur !
Vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur !
Vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur !
Vous, saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur !
A Lui haute gloire, louange éternelle!


"Je vous donnerai, dit Jérémie, des pasteurs selon mon coeur." (3,15)

Archives

25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 22:04

 

19 mars : Saint Joseph, époux de la T.S.V. Marie et père nourricier de N.S. Jésus-Christ, patron de l’Eglise universelle (1870), protecteur de la famille et de la résistance au communisme (1937).

 

De la descendance du roi David et ainsi qualifié de « fils de David » par l’ange dont parle saint Mathieu (Ev., 1, 20), saint Joseph semble être mort avant la vie publique de Jésus. Les Français furent à travers les siècles de grands propagateurs de son culte et de nombreux pays l’ont pour protecteur, comme le Canada (1637). Proclamé par Pie IX patron et protecteur de l’Eglise universelle (8 décembre 1870), il fut proclamé par Pie XI, protecteur de « la grande action de l’Eglise catholique contre le communisme athée mondial pour hâter la venue de la paix du Christ dans le règne du Christ », car c’est lui « le Juste, modèle vivant de cette justice chrétienne qui doit régner dans la vie sociale » (19 mars 1937).

 

Patron des familles chrétiennes, de la bonne mort, des ouvriers (1955, saint Joseph artisan est fêté le 1er mai), il figure au canon de la messe depuis 1962.

Les apparitions de Saint Joseph sont rares. Il apparut avec la Vierge et l’Enfant Jésus à Fatima le 13 octobre 1917, mais il est particulièrement vénéré à Cotignac (diocèse de Fréjus et actuellement du Var). La Vierge était apparue sur le mont Verdaille au bûcheron Jean de La Baume (10 et 11 août 1519), ce qui avait entraîné la construction d’une église dédiée à Notre-Dame de Grâces, lieu de miracles dont les papes firent mention. Or, à Paris le frère Augustin déchaussé Fiacre de Saine Marguerite (né Denis Antheaume, 1609-1684) pria beaucoup la Vierge pour que Anne d’Autriche ait un héritier. La Vierge lui demanda trois neuvaines, la première à Notre-Dame de Grâces de Cotignac, la deuxième à Notre-Dame de Paris et la troisième à Notre-Dame des Victoires de la même ville. C’est ainsi que naîtra Louis XIV, le frère Fiacre ayant été envoyé par Louis XIII et Anne d’Autriche à Cotignac pour y faire la neuvaine voulue ; peu de jours après son départ, Louis XIII déclarera consacrer la France à la Vierge, et le Dauphin tant désiré verra le jour le 5 septembre 1638. En 1644, la régente Anne d’Autriche envoya à nouveau le frère Fiacre à Cotignac pour demander à la Vierge de protéger son fils et Louis XIV en personne viendra en pèlerinage le 21 février 1660, en compagnie de sa mère, de son frère le duc d’Anjou (futur duc d’Orléans), de sa cousine la Grande Mademoiselle, du cardinal Mazarin. Le roi donnera d’importants cadeaux à l’église de Cotignac, et envoya une dernière fois le frère Fiacre vers Marie en 1661. Pour combler de grâces la terre provençale, Dieu permit encore que saint Joseph apparaisse le 7 juin 1660 à un berger assoiffé, Gaspard Ricard, lui ordonnant de déplacer une trop lourde pierre, ce qu’il put quand même faire et ce qui entraînera la naissance d’une source, bien vite miraculeuse, puis la construction d’une chapelle Saint-Joseph, approuvée par l’évêque. On honore donc toujours à Cotignac la Vierge et son époux : la nouvelle église Notre-Dame de Grâces conserve l’inscription signalant la visite royale de 1660) (ex-voto de marbre noir, 1667), l’ancienne statue de la Vierge et le cœur du frère Fiacre ; à 3 km de là, une église bâtie au pied du Grand-Bessillon est sur le lieu de la source et de l’apparition de saint Joseph. Le 12 mars 1661, Louis XIV invita les évêques de France à faire chômer la fête de saint Joseph, le 19 suivant, interdisant tout commerce et travaux en ce jour, ce qui fut immédiatement ratifié par les vicaires généraux de l’archevêque de Paris le 14. On remarquera que le 7 juin 1660 était le jour où l’infante Marie-Thérèse entra en France pour y épouser Louis XIV en personne (elle était déjà mariée par procuration).

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saints - dans Saint Joseph
commenter cet article

commentaires